21/03/2016

Lo four-tèmps est arvâ, mas y'a adés preû de nê d'amount chu los sondzon

Bonzhô a totâ et a tuî,

Los zhôr passâ, nos z-èns yu unâ bravâ senanna atòs/avouè prô/preû de solè et des viadzô quâques niolâ/nioulâ bassâ chu lo platè suissâ.
La bisâ tôt-parî a chofflâ oun mouè/oun mache de côp et asse-bèn bayér d'a nê lo demècrô/dumècrô 16 du mê(k) de mâ(rs) tant-qu'a planna. Mas lo dejô/duzou 17 (diche-chat) lo four-tèmps/forî/sailly-four [printemps] est arvâ et los tempèraturâ z-ènt crèchu a cha-pou [augmenter peu à peu].
D'amount los sondzon/son-chèrra [sommets] y'a oncorâ prô/preû de nê surtôt chu lo payis d'a Savouè et lo bas-vâlè(k), quasu dave/daouwe a três mètro (2 a 3m) de nê d'amount 2000 mètro. Lo risko de lavènste/laveïnstu [avalanche] l'est flébô, adon lo condichon sènt estrâ por modâ fére du ski-de-rando.
Demâr lo 22 et demècro lo 23 de mâ(rs), la bisâ va chofflâ oncorâ oun côp, lo tèmps sarêt prô chè. Dejô la bisâ va dècrêtre unâ mitâ. Devèndro, lo cièlo va s'ennublâ et y porrêt plov(e)nyî decé-delé. Dessendô, lo vènss va chofflâ , adon y farêt prô biô dièns lo Vâlè(k) et y'arêt asse-bèn de zint rayâ de solè chu lo restâ du payis Arpitan. La demènze/dumeïnzu de pâtye [pâques] lo tèmps porrêt s'ennublâ et bayér d'a plodze ; lo vènss porrêt retardâ/recoulâ lou nioulâ et la plodze u Vâlè(k). Lo delon/dulon de pâtye lo solè porrêt tornâ a cha pou u payis.

A'revêre a tuî et a totâ et tant qu'a la premîr

Lo fôr-tèmps, lù fourteïn, lo sailly-fourâ. lo fôrî : le printemps
Lo foûro : début du printemps , chu lo foûro, = au début du printemps (Valais Evolène)

 Acutâ/ahuktâ lo textô
podcast

 

blog_prepa_1.png

[pleuviner] : bargany (Genève), margalyî (Annecy), pleuvotâ/gotalyî/ploveniér/plov(e)nyî (Savoie) , goutunyé/ kuvachyè, ploviniér(Valais , Evolène)

Francoprovençal (arpitan Vallée du Trient, VS)

Dans le dictionnaire tapez le mot "pâques"

La demindze dè la Ramolìva, le dimanche des Rameaux.

Dicton : Che n’in la plodze le dzo dè la Ramorya to l’an la tèira la dèjirè ! Si nous avons la pluie le jour de la fête des Rameaux la terre la désire toute l’année !

 

Gaston Lagaffe en francoprovençal (Gust le Niolû)

 

 

 

05/03/2016

Gaston lagaffe en francoprovençal (Gust le niolû) ..et lo tèmps des zhôr/zhôss que vinyont/vugnent

Bonzhô a tuî et totâ,

La premîr zornivâ du mê(k) de mâ(rs) l'est lo premî zhô(r) météorologicâ du four-tèmp (four-teïn) /sailly-four* . Mas l'oura d'Atlantica va adés bayér oun mache/oun mouè de niolâ/nioule et de nê(k)/nâ. Adon y'a fotâ d'attèndre (attindre/attêdre) yona a davoue/dôve senanna/chenanna por qu'y fajîsse mé/mî dô/deû.

Adon y va nêver chouk a mountagne et tôt-parî donkedon/quâque viadzô tantqu'a planna.

D'amount los mountagne y farêt quasu unâ craminâ ; oun « jùra de frêk » comènt y djiènt chouk u payik d'Oleïnna (Evolène) . Utôr de 2000 mètro y farêt sovènt nou degrès  desôt de zèro (-9°). Lo meïnou(-ch)/megnâ/m'gnâ/bouèbo de Dzenèvâ qu'y vont modâ u « camp de ski » la senanna que vint sarênt des côp devora pèr l'oura et lo frê(k).
Lo groû crouè tèmps (tin) sarêt de dessendo tant qu'a demâr. Depouès demècro quâque rayâ de solè pôrrènt se mècllâ u niolâ, mas des viadzô y porrêt oncora bayér quâque petiôutâ câra (petites averses).
Depouès devèndro lo 11 (onje) lo tèmps porrêt se remèthre a cha pou atòs oun bocon/tchikà mé/mî de solè. De devèndro tant qu'a la demènze lo 13 y'arêt prôd de solè chu tôt la payis francoprovençal/arpitan.

 

A'revêre et tant qu'a la premîr

 Cliquâ inque por acutâ/ahuktâ


podcast


Printemps: fôr-tèmps, four-teïn, sailly-four= sortie dehors (Savouè , Ht, Bellevaux)

 

fontannaz lionel, arpitan, francoprovençal, patois

 

fontannaz lionel, arpitan, francoprovençal, patois

gaston10-savoyard0001.jpg

L'est tôt-parî en lengoua francoprovençal/arpitan d'a Savouè
Liens:
franquin.com
boutique savoyarde

Gaston Lagaffe l'a nêssu lo 28 fèvrî 1957

26/02/2016

Unâ petiotâ gazèta èn patouè "Lo rebiolon" (lengoua francoprovençal, arpitan)

journal_lo_rebiolin_20160226.png

22/02/2016

Depouès demârs més frê(k) ; éfè (pôt-éthre) unâ craminâ a l'èntran du mê de mâr ?

Bonzhô a tuî et totâ,

Aprî unâ zornivâ franc dôss, lo delon 22 de fèvrî, lo niolâ/nioule et la plodze qu'y vont pachâ chu nouthron payik lo demâr 23 (vinte-trê) de fèvrî vont fér décrête la tempèraturâ.

Dé orâ, Y farêt més frê(k) tant qu'a devendrô. Dés viadzô y bayerêt de nê(k)/nâ quasu bas planna (600-700 mètro).

Dessendo et éfè (pot-èthre) oncora unâ tchikà la demènze, lo vènss/foehn pôrrêt chofflâ chu lo vâlè(k), dè(v)ant que lo crouè tèmps tornîche en-chièz nôs.

A l'èntran du mâ de mâr (mars èn savouè) [du mé(k) de mè ! / Evolène (Vs)] y porrêt fére unâ veré craminâ.

Arevêre a tuî et totâ

 

Akutâ/Ahuktâ


podcast

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan

 

Quâque mô(ss) èn lèngoua francopovençal/arpitan

DSC02380.JPG

 

La gazèta lo "Rebiolon"

journal_lo_rebiolin_20160110_orb.png

05/02/2016

Du vènss (foehn) por lo carnavâ èn Oleïnna (Evolène), pouès de la nê chu nouthro son-chèrra

Bonzhô a totâ et tuî,

L'oura d'Atlanticâ va nos bayér oun tèmps més/mî frê(k) depouès la demènze. Dè(v)ant, la zornivâ de dessendô (6 de févrî) y farêt oncorâ prô tssô/tssâ por ceta chaijon, porcèn que lo vènss/foehn va chofflâ, surtôt chu lo Vâlè(k). Adon y sarêt unâ zinta zornivâ chouk èn Oleïnna por lo carnavâ.
Por la demènze lo tèmps sarêt prôd ennublô avouè d'a plodze bas a plan-na. Chu nouthro sondzon/son-chèrra (sommets) y va nêver d'amount 1500 pouès 1000 mètro.
Por la sennana que vint on va vouardâ oun crouè tèmps, mas y sarêt unâ bonâ tsoujâ por los station de ski, porké y va bayer oun mouè/mache nê(k)/nâ d'amount nouthra mountagne.

arevêre a tuî et tant qu'a la premîr

 


Por acutâ /ahuktâ:


podcast

patois, lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal

blog_prepa_2.png