17/11/2015

A fin de senanna y va bayér de nê(k) [neige] d'avâ 800 - 1000m

Bonzhô a totâ et bonzhô a tuî,

Depouè dove/davoue senanna (seman-na) nos z-èns yu/jyu prod de solè (féleu) et oun tèmps (tin) més dô/doûss que de couthumâ. Bas a planna y'a yu des viadzô quâque broyâ/tsenevu, mas pas oun mouè/mache comènt d'âtre côp u mê(k) de novèmbro.

Mas ceta senanna lo tèmps va changiér/tsangiér , l'oura d'atlanticâ va chofflâ tant qu'u payi(k) Arpitan et menâ des côp prod de niolâ/nioulâ et asse-bèn d'a plodze. Y va plouvre/plojyé quasu pertôt a né/nêtte de demâr tant qu'a demècrô.


A fin de senanna lo tèmps d'ôton va s'énmodâ et nos sarènt drê(k) dedèn l'hivè/l'huvè ! De devèndrô tant qu'a dessendô lo tèmps vas s'èngrèngiér/èngrïnjyè* ; y farêt oun crouè/crouyô tèmps , franc frê avouè d'a plodze mas tôt parî y va bayé de nê(k) bas tant qu'a 1000 mètro devèndro et éfè/pot-èthre utôr de 800 mètro dessendô. A fin de senanna los son-chèrra/sondzon sarènt tôt enfatô de nê !

A'revêre et tant a oun âtro viadzô !

 Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)


podcast

graphe_base_ens_arpitan.png

07/11/2015

Du solè quasu tant qu'u métèn(mékteïn) du mê(k) de novèmbro

 Bonzhô a tuî et totâ,

Sé lù mêk d'ottobrô èro més frê(k) que de cot(h)umâ, l'èntren du mê(k) du novèmbrô charêt éfè/pôt-éthre oun tchikà/bocon més tssô/tssà que d'cot(h)umâ.

 
Unâ hiotâ prèchon va adé nôs bayér oun tèmps (tin) franc douss et prod/pròouk chè atòs du solè quasu tant qu'u métèn/mékteïn du mê(k) de novèmbrô.

Adon nos arêns pas unâ gotâ de plodze/plòouzu tant qu'a l'èntran d'a senanna/chenanna du 17 (dij-é-châtt) de novèmbrô.

 
Bâs a planna, chu lo platè Suisso de dezenèva tant qu'a nôchâtè(l), y'arêt des viadzô des tsenevù/brouyâ, surtôt dèns la matenâ.

 
Adon profitâde bèn de ceta zinta météo !
Arevêre a tuî et totâ et tant qu'a la premîr

 

Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)

 
podcast

graphe_base_ens_arpitan.png

graphe_base_ens_arpitan.png

 

26/10/2015

Quâque plodze demècrô, mas los âtros zhôr prod chè.

Bonzhô a totâ et tuî,

Nos z-ens yu unâ brâva senanna, prod chè avouè prod de solè (féleux) . Mas la prèvijion èro pas tant facilo/leïnno por cèn que des côp les niolâ bassâ (stratus) se formâvent pas yô qu'on mousâje. Oun côp y bayâve des « Stratus » chu lo platè, lo zhôr aprî cetos niolâ bassâ èrant diens lo Vâlè...

Delon sarêt unâ bravâ jornivâ avouè prod de solè pertôt, bas a planna y fodrâ comptâ avouè quâque niolan/broyâ.

Demârs lo tèmps (tin) sarêt adé prod chè mas y sarêt ja prod ennublô et lo vènss (vinsse)/foehn va commenthî a sofflâ pèr lo Vâlè(k) et la Savouè.

Demecrô dejôt/dezô les niolâ/nioule y bayerêt prod de plodze. Mas lo vâlès sarêt oncora protégiér pèr lo vènss.

Dejô sarêt unâ jornivâ oun bocon myô pertôt. Depouès devèndro lo 30 du mês de novembrô lo biô tèmps va re-tornâ en-chièz nos, adon la fin de senanna que vint sarêt oncora prod bravâ/zintâ.

Arevêre, arvî a totâ et tuî .

Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)

 
podcast

 

graphe_base_ens_arpitan.png

graphe_base_ens_arpitan_1.png

 

Récréacion:

 

16/10/2015

Y'a bayé de nê (neige) d'amount 1000 mètro et y'a yu des dzalâye bas a planna.

 Bonzhô a totâ et tuî,

De l'ê més frêd (mî frèk) est arvâ en-chièz nos. Adon l'a bayé de nê(k) d'amount 1000 mètro et tôt-parî l'a dzalâye bas a plan/planna.

 

A fin de senanna nos sarèns tozhô dedèns ceti ê frê(k) (st'ê frê) , y sarêt tozhô prod ennublô surtôt chu los son-chèrra/sondzon. Bas a planna y'arêt quâque rayâ de solè donké-don. Dessendo, lo niolâ/nioulâ bayerènt ren de tôt, lo tèmps sarêt prod chè. Mas la demènze, lo tèmps ennublo bayerêt oun bocon/tchikètâ de nê(k)/nâ d'amount 1500 mètro.

A l'entran de la senanna que vint, lo tèmps sarêt prod chè. Oun tèmps d'ôton/andarê prod ennuble bas a planna atòs des niolâ bassâ , los stratus et prod de solèt chu lo dzura et l'Alps.

 Arevêre et tant qu' a la premîr

 

 

lionel fontannaz, patois, arpitan, francoprovençal

 

graphe_base_ens_arpitan_2.png

 

 

Acutâde la lèngoua/lènva francoprovença-arpitan d'a Val d'Outâ (Aoste)

 

10/10/2015

L'ôton l'est lo tèmps des niolan, mas tôt-parî la féthâ de la Bénichon pèr Fribouâ!

 

Bonzhô a totâ et tuî

Avouè la bisa lo tèmps (tin) chu lo platè suisso sarêt prod/preu ennublâ dejôt les niolâ/nioulâ bassâ, lo Stratus. Atòs la bisa, lo niolan (stratus, brouillard) ènt possu allâ d'amount 1500m. Tôt-parî ceti niolâ ènt possu avanchiér dèns les combâ de la Grevire et du Tsablè. Cetos/sto niolâ bassâ èrent franc dru/épeussâ/efeuchâ, adon z-ènt pas possu s'ovrî. Bas a plan/planna l'èro adon oun veré crouè tèmps (crouyô tèmps) de nochâtèl tant qu'Léman.

Mas, d'amount ceti crouè tèmps et u Valès et a la Val d'Outâ lo solè èro franc galè/zint/bravâ.

Demènze, delon, demârs, lo tèmps sarêt quasu tozhô lo mémô... niolâ bassâ et bisâ chu lo platè, et prod de solè dèns los âtro carô.
Depouès demècrô, lo tèmps porrêt s'ennublâ atòs oun riskô de plodze, surtôt de coutâ de la val d'Outâ.

A'revêre et tant qu'a la premîr .

 

  Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)
podcast

 

épais (-se):

épeu(-ssâ), èpè(-ssâ), èfeu/eufeu (-cha),  ehpes,(er-pèsse),èpesse, dru.

 

villars.png

 

 

chatdoex.png

niola_bassa.png

 

 

benichon.png

 Acutâde ceti enregistradzô chu la Bénichon