03/05/2013

D'vendro y'a fôta d'oun paraplu. Mé variablyo dessendo et demeinzhe. Delon fran myo

lionel fontannaz, l'tin shi no,arpitan, francoprovençal, savoyard
Dejô le 2 (dou) dé mé: ouna groussâ niola appelo cumulonimbus.Lé premîr pytouta niola que peûssan , san quemein dé meuton, adon aprî sto niole peûssan mé y-hyau quemein on grou shaté. Dinse, o'est oun niola d'orajô. In savouè din pay-is d'saxel lé devesan de "shâtèlâ".

Shaté: château.

 
podcast

 

Vêtiâ ltin de d'vendro à delon le 6 (chi) de mé.

 

Devendro, fôdra contâ avouè oun pouet d'tin (crouyo tin, kôfô d'tin). Vô arâ onco fôta d'oun paraplu. Lé niole balyîran dzhâ dl'a plyove dè gran matin. Dé cou de groussâ rolye. L'aprî-midzo y'ara quaque radâ de sholyè et tôt-paraî onco quaque carâ de plyozhe decé-delé.

 

Dessendo et demeinzhe, onco sti varyâbl(y)o d'tin, mâ lé rérya de solè saran on bocon mé groûssâ su la plan-na. D'amo lé mountanye onco dé mouai de niola, dé grou meuton que porron balyî quaque bouna rincha.


Delon : l'tin sara sè, avouè preu de solè (chouè-fêleû).


lionel fontannaz,arpitan,l'tin shi no,francoprovençale,savoyard
Dejô le 2 (dou) dé mé: oun orajô s'enmodâ vé l'lé et balye de l'oura.
Un orage se met en route vers le lac et donne du vent.

 

IMG_5315.jpg

Lé niola que débourdâ du Dzurâ montran fran bye quemein l'ê fra d'orajô débourdâ tôt-paraî vé la plan-na. Adon le "joran" soufflye dinse vé l'lé.


02/05/2013

Oun tin d'bargagne, avouè dé rérya d'solè, tôt-paraî dé arozaye d'plyozhe u d'orajô

 

 

lionel fontannaz, l'tin shi no, arpitan, francoprovençal,savoyard
oun galè (bravo) mourguè que chintre fran boun. L'è l'Flyâ du Fori (salyifeûr)
galè (-za) , bravo (a) = joli (e)
dzin (nendaz, vs)
Chintrîr ou (chêtre) = sentir
ODEUR:Fl(y)a, odo ,  FLyÂ, flô , flérassa  ; go [goût]
 ; ôdò nf, ôdeu(r) , âreu nm. ; sinbon.

PRINTEMPS nm. : fori, fweuri, fori nm. salyi nm. (Évian) ; salyifeûr nm. (002, Larringes), salyifur
 ; feur nm. (Biot), fohi ; aproman , premò,sortyà [sortie] , sortchà ,
 sourtyà (002, Bauges), printan n, prêtan

 
podcast

Bonzhô à tô, Bonzheur à tuê,

 

L'tin dé j(z)orn que vin, d'ora (dé yeura) tant qu'à demeinzhe, sara preu hazardâ. Din l'pay-is d'vô lé devesant d'oun tin "de bargagne". Nô pouvein assébin dêre que l'tin sara fran varyâbl(y)o. Y fara dé cou on bocon de solè (soleu, choey), intre-dou y'ara dé groûssa niola, et tot-paraî dé cou y tonberâ ouna carâ de plyozhe et decé-delé oun orajô (orazhô).

Devendro, fôdra contâ avouè oun pouet d'tin (crouyo tin, kôfô d'tin). Lé niole porran dzhâ balyî dl'a plyove din la matnâ et petêtre dè gran matin.

Dessendo et demeinzhe, onco sti varyâbl(y)o d'tin, mâ lé bèlan-na saran on bocon mé groûssâ su la plan-na. D'amo lé mountanye onco dé mouai de niola, dé grou meuton que porron balyî quaque bouna rincha.

 

Vocabulaire (lé mo san tôt mèclo):

d'ora (dé yeura): maintenant
devesant : parlent => devesâr : parler: predzî
de bargagne : incertain, variable
oun pouet d'tin : un temps de cochon (cochon oun pouet ou oun caillon).
balyî : donner
dè gran matin: tôt le matin
lé bèlan-na : une éclaircie
D'amo
: en haut
rincha : une averse


Quaque (que=tye) fachon d'dêre lé chuza iché u lé (ici ou là) :

ÉCLAIRCIE nf.  réryà de fèleû, rérya de solè, kâra de fèleû [averse de soleil], éklyapâ ; ébaloyà ; byan-na (Morzine),  bèlan-na, kâra d' sèlwai [averse de soleil] , radâ d'solaô [averse de soleil] (glossaire Viret). Nendaz : ahlaréyte (achlarète). ècllarcia (D. Stich), éklarsi (savoie) .
Savièse : Di ha petita chówèae ó matën n'ën pa méi you chowe, depuis cette éclaircie du matin, nous n'avons plus vu le soleil.

AVERSES: carâ de plodze (ouna carâ), ouna radâ de plyozhe (ouna radâ), Ouna picha, i vâ d abô fâr na picha : ça va bientôt faire une averse. avèrsa, n'avèrsa d plév, na ptita picha, na groussa picha, ouna rincha n f rincée, noz an recheû na bona rincha. ouna suère . na groussa radò = na grous avèrsa : une grosse averse. ouna pecha. dè pché : des averses.
vs, nendaz : avèrche , ona boûf.
Savièse : pichyāe , s. f. averse soudaine Averse soudaine. L'è enou ona pichyāe, il est tombé une pluie soudaine. rinsyāe , s. f. averse; rincée Averse; rincée.

 

ionel fontannaz, l'tin shi no, arpitan, francoprovençal,savoyard
Dé gran matin lé premî mé 2013

ionel fontannaz, l'tin shi no, arpitan, francoprovençal,savoyard

 

 



 

 

 

01/05/2013

L'tin sara lanli-lala, on bocon mé deu, tantôt instablyô, decé-delé y f'ra d'l'orajô

 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, l'tin shi no
Découta du viladze (vèladzo) d'Lugrin din chablè savoyâ.
Lé mountanye dé Memise iran din lé niola. L'lé l'îre (l'ètâi) tôt plan (*).
Lé: lac
Tôt plan: tout calme

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, l'tin shi no

Dé tulipa que san tôt en ordon, kazi prèsto per la marsche du premî mé.
Lé Tuilpa n'san pa qu'dé flyo(r), o'est tôt-parâi oun vairo per achûta lé shantailya

 Odon: en ordre, en ligne . Vairo: verre, Shantailya : bougies (chandelle) . Achûta: abriter

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, l'tin shi no
Ouna Mâre Cygno côve ses oua (Wa, ou) découta d'Lugrin din la Hyaute.

 
podcast

Vêtiâ l'tin de sta seman-na d demècrô lé premî de mé à dessendo lé 4 (catro) de mé:

l'tin sara lanli-lanla, instablyô, dé cou en-neblo avoué dé karâ de plyozhe, mâ assébin dé karâ de so(l)wai (solè, soleu, fêleû, choway),  ké saran quaque cou preu bèla su la plan-na. Mâ l'ê sara preu instablyo , adon lé carâ de plyove pourran tornâ (teurnâ) à l'oraj(z)iô.

Adon, nô pouvan rêvassa oun milyon, y'è aouî qu'intrô lé 5 (fin) u le 6 (chi) et le 12 (douje) du mai de mé , ouna hyaute-prechon dèvreu nô balyî kazi ouna seman-na avouè du solway (solè, soleu..).

Arvî à tô, arrevêre à tuê.

 

Vocabulaire (lé mo san tôt mèclo):

Lanli-lanla: changeant, comme-ci comme-ça (kinsi-kinsi)
Aouir: entendre
balyî : donner
en-neblo :nuageux
dé cou: parfois

l'ê: l'air
l'oura : le vent
on bocon: un peu
Plyozhe, Plyove : pluie
Quaque: quelque, se prononce "qua-ty-eu"
dé mouai : beaucoup
lanli-lanla: instable, changeant.
Mai de mé : mois de mai
Mâ l'ê d'vindra : mais l'air deveindra
Oun mylion : un peu ( et non pas un million!)


(*) A côté du village de Lugrin dans le Chalais savoyard. Les montagnes des Memises étaient dans les nuages. Le lac (lui) était tout calme.

30/04/2013

L'tin sara onco fran dètraka. Lé premî jôrn du mai de mé saran preu instablyô

 

lionel fontannaz, l'tin shi no, arpitan, francoprovençal
Gzenèva le 29 (vinte-nou) d'avri
Lé ployzhe dé jôrna passâ l'an dèflyori lo z-ârbro. Lé groussâ rolye l'an bêta ba lé flyo(r). On peu assèbin dêre lé groussâ rolye l'an balyî ba lé flyo(r). (*)


podcast

Bonzho,

Vêtiâ l'tin tant qu'à d'vendro le 3 (trè) de mé:

Demâr lé 30 (trinta) d'avri, L'oura va peussâ dé niola et dé plyozhe depouè l'sud. Din la matinâ, l'tin sara tozhor fran dètraka, nô saran onco dezô dé mouai de niola et de plyozhe.
y'plyuvra dé cou à rolye su l'val d'Aoûta et y nêvra grou onco oun momin d'la forklya du Simplon u Gotthard.
L'aprî-mîdzo, l'tin sara on bocon myo avouè quaque rèrya de solway (solè).

 

Aprî , l'èvoluchon du tin l'è onco pa fran nèto.

 

Demècrô lé premîr jornâ du mai de mé tant qu'à d'vendro lé 3 (trè) de mé: l'tin sara lanli-lanla, instablyô, dé cou en-neblo avoué dé karâ de plyozhe, mâ assébin dé karâ de so(l)wai (solè, soleu, fêleû, choway),  ké saran dé cou preu bèla su la plan-na. Mâ l'ê d'vindra tozho pî instablyo de demècrô u d'vendro, adon lé carâ de plyove pourran tornâ (teurnâ) à l'oraj(z)iô.

Adon, nô pouvan rêvassa oun milyon, y'è aouî qu'intrô lé 5 (fin) et le 12 (douje) du mai de mé , ouna hyaute-prechon dèvreu nô balyî kazi ouna seman-na avouè du solway (solè, soleu..). R'guètâ l'étuda d'MètèoSuisso, surto l'imazhe qu'montre la prèvijion du mai d'mé.

Arvî à tô, arrevêre à tuê.


Vocabulaire (lé mo san tôt mèclo):
l'oura : le vent
on bocon: un peu
crouyo tin: sale temps
plyuvra à rolye: il pleuvra fortement.
on bocon achûta darî l'Arp :un peu abrîté derrière les Alpes.
Rérya de soleu = carâ de soleu (solè) = éclaircies.
Quaque: quelque, se prononce "qua-ty-eu"
dé mouai : beaucoup

lanli-lanla: instable, changeant.
Y nêvra grou : il neigera fort
La forklya : le col
Mai de mé : mois de mai
Mâ l'ê d'vindra : mais l'air deveindra
Oun mylion : un peu ( et non pas un million!)



(*) Les pluies des jours passées ont fait tomber les fleurs des arbes. Les grosses pluies ont fait tombé (mis bas)  les fleurs. On peut aussi dire les grosses pluies ont "donner bas" les fleurs.

29/04/2013

Tozhô oun kôfô d'tin . Y pluvra sovin tant qu'à demâr, mâ l'tin sara mé deu

 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, l'tin shi no
Din la né de dessendo à demeinzhe, dé krwaizu (dè lomyère) s'rflètan din ouna goulye d'éga (édya).(*)

 

lionel fontannaz, l'tin shi no, arpitan, francoprovençal


podcast

 

Fôdra contâ avouè oun kôfô d'tin per lé J(z)orn que vin.

 

Delon lé 29 (vinte-nou) d'avri: L'oura soufflyra k'mè dessendo passâ et balyîra on bocon de foehn sur l'Valêse. Dépouè l'sud l'tin sara fran kovê et y'plyuvra dé cou à rolye surtôt  su le carô du pièmont et tôt-paraî su lo câro du l'léman. Dé cou y nêvra grou d'la forklya du Simplon u Gotthard. Lo centro du valês sara on bocon achûta darî l'Arp avouè l'bocon d'foehn.

Demâr lé 30 (trinta) d'avri, l'tin sara tozhor fran dètraka, nô saran onco dezô dé mouai de niola et de plyozhe.

 


Aprî , l'èvoluchon du tin l'è pa nèto.

Demècrô lé premîr jornâ du mai de mé tant qu'à d'vendro lé 3 (trè) de mé: l'tin sara lanli-lanla, instablyô, dé cou en-neblo avoué ouna karâ de plyozhe, mâ assébin dé karâ de so(l)wai (solè, soleu, fêleû, choway),  ké saran dé cou preu bèla su la plan-na. Mâ l'ê d'vindra tozho pî instablyo de demècrô u d'vendro, adon lé carâ de plyove pourran tornâ (teurnâ) à l'oraj(z)iô.



Vocabulaire (lé mo san tôt mèclo):
l'oura : le vent
on bocon: un peu
crouyo tin: sale temps
plyuvra à rolye: il pleuvra fortement.

on bocon achûta darî l'Arp :un peu abrîté derrière les Alpes.
Rérya de soleu = carâ de soleu (solè) = éclaircies.
Quaque: quelque, se prononce "qua-ty-eu"
dé mouai : beaucoup
lanli-lanla: instable, changeant.
Y nêvra grou : il neigera fort
La forklya : le col
Mai de mé : mois de mai
Mâ l'ê d'vindra : mais l'air deveindra



lionelfontannaz, l'tin shi no, arpitan(**) Demeinzhe d'gran matin à Geneva , lè dzein d'la k'moun l'an rmafî le gravî et lé gavelyon por qu'la rôta sèyéze (sasso) tôtâ proupro per lé b'siklyèta (vélô, biklou) du tour de Romandie. Dinse, lé koureu l'an pu fonsî su lé roua d'Geneva !!

lionel fontannaz, l'tin shi no, arpitan
(***)Tour de Romandie : darî ètapa. oun biklou que vâ fran rîdo !!


(*)Dans la nuit de samedi à dimanche, des lumières se reflètent dans les flaques d'eau.
(**) Dimanche tôt le matin à Genève, les gens de la commune ont balayé les graviers et gravillons pour que la route soit toute propre pour les vélo du tour de Romandie. Ainsi les coureurs ont pu fonçé sur les routes de Genève.
(***): Tour de Romandie, dernière étape. Un vélo qui va très vite !!