05/03/2014

Depouès demècrô la bisa va nos balyér oun tèmps myôr. Depouès dejô y'arâ oun tèmps de solèt !

Bonzho a tuî et totâ,

Le crouyô tèmp ne sarât/serêt pas mé [ne sera plus]!
Sè tant qu'a [si jusqu'à] demârs le cièlo sarât tôt mècllô/méhyo [mélangé] de niole et de rèryâ de solèt/chowè/féleûx, depouès demècrô la bisa va sofflâ(r) et balyér [donner] oun bocon/oun tchikà [un peu plus]  de solèt bâs a plan-na.
Depouès dejô la hîote-prècion (Prèchon) que vint des Açores, va balyèr dens tôt le payis Arpitan oun temps (tin) de solèt/ de salway.Mas dessus le Platè Suisso, a l'ârba [aube] et a l'èntran [début] de la matenâ fôdra contâ(r) avouèc quâques niolans [brouillards/stratus].

 A'revêre a totâ et a tuî


Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast


rappel jour de la semaine: delon , demârs, demècrô, dejô, devendrô, dessendo,demenge (-ze)

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois
Demâr le 4 de mâ(rs), lès premîrs rèryâ de solèt près Genèva (Dzenèva)

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal

28/02/2014

Oun temps (tin) de gebolâ/margotât , oun temps por medgièr du reblochon avouèc des tarteflla

Bonzho a tuî et tôta ,
Depouès devendro tant qu'au méten [milieu] de la senan-na que vint, le temps (tin) èns pay-is Arpitan sarêt (charê) prod instablyô avouèc des côp /viajô [des fois] oun cièlo en-neblo que balyerêt de la nê d'amont 600-800m et de la ploge/plodzhe bâs a plan-na. Èntre doves [deux] pèrtubacion y'arê tot-parièr des rèryas de solet/chowè.

 

Por cen que l'ê [l'air] est prod instablyô, les niole des côp vont crètre [grossir] brâvament [considérablement] por balyér [donner] des câra de ploge et de nê tôt mècllô [mélengées] et asse-ben de greselyon/grèjiyon [grésil]. Tot-parièr nos pôrens aouîr (a-oui-r) [entendre] le tonèro.

 

L'est le temps du mê de mâ(rs) que "margôte"..

Dens le Val d'Aoûta, le temps sarêt/sarât prod sè(c) avouèc oun gent/dzint solet/chowè.

 

 Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

 

 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois, giboulée, gèbolâ, y margôte

 

800px-Reblochon_AOC.jpg

 

Le Reblochon

 

Rècrèacion:


Te cogne le fromajô "Reblochon" ?, adonc vêtiâ quâque èsplicacion sur ceti boun fromajô de la Savouè (hiôte), avouèc loquint nos fâsens la Tartiflèta ux Pêla.

A) Ens Francoprovençal / Arpitan y'a de muèls de façon (ben de façon) de dêre « traire » .
Vêtiâ quâques môt por ceti verbo :
**Aryâ /arié / arriâr (orb) (savouè, Fribouâ, Aoutâ)
**Trère , Trâre (Savouè, Nôchâtèl, Ain) ; (p.pass tresu/trèt)
**Meudre / mouedre (orb) (Savouè, carrô les Gets, Samoën, Taninges, Chamonix)
**Bloché/Blochiér (orb) Blètchê (carrô d'Alberville), Blétsé (Aoutâ)
**Guieppé, Guèppé (Aoutâ)

B) D'âtre môt sont por èsplicâ cen qu'est de arriâr tant qu'a la dèrriére (dârîr) gota :
Traire jusqu'à la dernière goutte / à fond: agotâr, égotâr, blèshenyézh (Savouè), rètsèrtchi (Fribouâ).

C) Et por fornî, y'a oun âtre mot por èsplicâ(r) quand le pay-isan arrie/bloche oun doujiémo côp/viâjo :
** rebloché/reblochiér (orb)/rèbètchî.
Los payisan (Payijan) fassévant unâ premîr trèta/ariâ, mas le lacèl(lassé/lafé) ère pas por lo(r), mas por le sègnor ux por les mouèno des abayie .
Adonc, les payisan reblochâvant , que vô dêre qu'el "blochâvant oun doujièmo côp".
Ceti doujièmo lacèl avêt ben/prod de crâma por fabricâ(r) oun fromajô que se nôme le « reblochon ».
Adonc « reblochiér » a asse-ben balyèr le môt « reblasse » que volêt dêre (dre) frodâ !

Dens la savouè, le gens/dzin dêsant sovènt « reblothon » avouèc le « th » coment l'anglès. Pèrs Fribouâ y dêsant « rebyotson ».

D) Ens Francoprovençal/Arpitan d'Olèïnna (Patois d'Evolène, VS), nos trôvens tot-parièr le mot « reblotchyè » avouèc cetos dèfinicion :
1. Après la traite s'assurer que le Pie est vide.
2. Faire sortir un liquide jusqu'à la dernière goutte.
3. Boucher avec soin, tous les interstices de l'extérieur.
[ ??Adonc, l'est pot-èthre por cen que le Monchu de l'UDC se nôme « Blocher » ??]
4. Neiger et coller aux parois lors d'une tempête

Dens ceti diccionèro le môt « reblotson » (pl. reblotonch) vô dêre : chose de moindre valeur que l'on extrait après coup.

Adonc, ora quand te mèndgie oun « reblochon » te fô pensâ(r)/musâ(r) que te mèndgie le myôr de tôt los fromajô/fre, celi de la rèsistence des gens/dzin de la mountagne que saront inque tant qu'a la derîr gota !

Quâques lin sur la tèla:
http://www.reblochon.fr/le-connaitre/origine-alpages/7/in...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Reblochon

 

23/02/2014

Diccionéro d'Arpitan d'Olèïnna (d'Evolène-VS). Demenge et delon prod de sole/chowè, depouès demâr aprî-midzho oun crouyô temps (tin)

Bonzho a tuî et totâ,

Le temps de la senan-na passâ a prod changièr, una jornâ (jornivâ) avouèc du sole/chowè et unâ âtre en-neblo avouèc des ploge (-dze) ux de la nê d'amont les mountagnes.

Por les jorn (zho) que vint le temps va oncora prod changièr (tsangié)...
Demenge quâque nioles dens la matenâ, sènon y'arât prod de sole/chowè/solèt.

Delon sarât tot-parièr unâ bravâ/genta/dzinta jornivâ (zornivâ).

Demâr le temps dens la matenâ sarât pro sè(c) avouè quârque rèyâ de sole/chowè, mas tantôt le cièlo va s'en-neblâ avouèc a cha-pou des ploges. Dens le Vâlès y'arat oun bocon/tchikà de fôhn.

Demècro tant qu'a dessendo le premî du mê de mâ(rs) le cièlo sarât sovint sombro/tòpo/teupe avouèc de la ploge/plodze et de la nê/nêc d'amont 600-1000 mètro.

Note:
Dans ce texte j'ai introduit des mots du Francoprovençal/Arpitan d'Evolène et que l'on retrouve aussi au Val-d'Aoste.

Belle journée => dzinta jornivâ (zornivâ)
Dans la région Savoie-Genève-Ain on dirait plutôt unâ brâva jôrna (Zornâ)

Un peu => unâ tchikà
Dans la région Savoie-Genève-Ain on dirait plutôt "oun bocon"

Sombre =>
tòpo
Dans la région Savoie-Genève-Ain on dirait plutôt "sombro / chonbro".
Dans la région de Fribourg ondit aussi "Chonbro"
et "toupo"


Acutâde le texto (écoutez le texte)

podcast

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan

 


Por celos que anont le patouès.. fô atsèta ceti diccionèro !!

 

 

22 fèvrî 2014, dens le cârro du hiôt-Lèman


 

22 fèvrî le Chatèl (tsatè) de Chillon

 

Fèvrî 2014, dens le Vèlajô (-dzo) de la "Sage", Val d'Hérens.

 

21 Fèvrî 2014, Carnavâ d'Olêïnna (d'Evolène) .. oun Patôye (une Peluche) dens le vi/via/chemin/tsemin vèlajô (-dzo)

22 fèvrî, le "Rozon" des Pay-is Francoprovençal/Arpitan

Avouèc ceta pèra/crèpon pas mès de rata ux de rat ! y pôvent pas mengiér (meundgié) les gra-na !

16/02/2014

Delon et demârs doves bravâ jornâ. Demècro oun crouyô temps. Dejô farât ja myôr.

Bonzho a tuî et totâ,

 

Le temps des jorns (zho) passâ:
nos pôvens dêre (dre) que nos z-ant yu oun crouyo temps (tin) [sale temps] pèndint les jorn (zho) passâ, avouèc des tormintâ de fôhn et asse-ben de l'oura [vent]Atlantico franc fôrt qu'a sofflâ dens tuî le pay-is Arpitan.
Nos z-ant yu de la ploge (plodzhe) bas a plan-na, mas asse-ben de la nê [neige] dens le Vâlès centralo.
La dèrrîr pertubachon l'a traversâ (traècha) l'Alpes tôt pllan [lentement/doucement], adonc dens l'Alpes y'a nêvu oncora la nuèts passâ et totâ la jornâ (zornâ) de demenge . Demenge l'a surtôt nêvolâ
[neiger faiblement]

Pôvêd lyère quârque èsplicachon rappôr ux torminta des jorn passâ

Tempête "Tini" du 13 février 2014

Tempête de foehn du 10 février 2014

Tempête dans les Alpes 26 janvier 2014

Le temps de la senan-na (chenan-na) [semaine]que vint:
Delon, ceta perturbachon va chin-dotâ balyér [donner]oncora quâques nioles [nuages] dens la matenâ dens l'Alpes, mas a cha-pou [peu à peu] le solè/chowè va s'imposâ(r).

Demârs sarat una jornâ de salway [ensoleillé], avouèc du fôhn ens Vâlès.

Demècro, l'oura du mi-jorn (midzho) [midi=sud] va aduîre/aportâ des nioles et de la nê du Val d'Aoutâ ux Simplon (Chimplon). De l'âtre coutâ de l'Alpes, le temps (tin) sarat prod variablô avouèc solament (s'lamin) quâques gottâ de ploge et oun bocon de nê d'amon 1200 mètro.

Dejô, y sèmble (chimble) que ceta jornâ sarat prod sè(c) [sèche/sec] avouèc du sole/chowè/féleux. Mas tantô les nioles de la pertubachon de devendro pôrrêt ja en-neblo [ennuager] a cha-pou le cièlo.

A'revêre a tuî et totâ.


Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois, météo



La sage, val d'Hèrens le 16 de fèvrî 2014



La sage, val d'Hèrens le 16 de fèvrî 2014


La sage, val d'Hèrens le 16 de fèvrî 2014


La sage, val d'Hèrens le 16 de fèvrî 2014


Différences et richesses phonétiques
du patois du Valais

13/02/2014

Tant qu'a fin de senan-na , oun crouyô temps (tin) et des côp du fôhn .

Bonzho a tuî ,
De dejô tant qu'a demenge le temps sarat prod enneblo avouèc des ploges et de l'oura que sofflerâ pèrs a côp. La nê va poyâ d'amont 1500m, pouès allâr d'ava 700m.
Y nêvrâ grô dens les mountagnes, Surtôt du val d'Aoutâ ux Tessin.
Le fôhn porrêt asse-ben balyér unâ torminta dens l'Alpes, la combâ du Rôno et tot-parièr dens les combâ des z-alèman .
Arvî , A'revêre

image.jpg



Quârques niole et du sole/chowè / fèleux (demècro 12 fèbrî 2014 Genèva)