02/06/2014

Le tèmps de ceta semana dèns lo Payis Arpitan tant qu'u delon de pèntecouta

Bonzhô a tuî et tôta, vêtia lo tèmps de ceta semana (senan-na):

Demârs le 03 de Jouen: prod de solet/chowè sur/chu la plana, d'amont les mountagne des niole vont crêtre et balyér u vèprâ quâque rincha.

Demécro le 04 de Jouen : lo cièlo va s'ènbrouliér/s'ènneblar et a cha-pou y va plôvre avouèc des côps quâques orajô.

Dejô : dèns la matenâ, oncora des nioles et quâques gôta dece-delé, mas tantôt des rèyâ de solet pôrrent s'uvrir (s'euvrî). Lo tèmps va se lèva(r)/s'abadar.

Devendro: oun tèmps de solwê et ja prod chôd (tssô).

Dessando: unâ genta jornivâ avouèc l'après-dîna 28 (vinte-ouit) tant qu'a 30 (trenta) dègrès.

Demenge: tojorn (todzhô) du solet, et quasu unâ frècâsse [grosse chaleur]. avouè 29  (vinte-nou) tant qu'a 30 dègrès. Nos pôrrèns vêre quâques éludo de chalo a nuèt, des chalins [éclair de chaleur].

Delon de pèntecoutâ : pas oncore franc cllâr... pot-èthre prod de solet, mas lo risco d'orajô pôrrêt crètre.

 Acutâde le texto (écoutez le texte)


podcast

 

 

eps_juin.PNG

27/05/2014

Por l'assinchon oun tèmps (tin) oncora prod variablyô..mas des côp d'brâva rèryâ de solet/chowè

Bonzho a tui et totâ,

Nos sèns (chin) todzô avouè de l'oura [vent] que sôfflye du midzhô [midi] et que vas balyér [donner] oun tèmps prod/preu variablyô. Aprî le tèmps prod èn-neblô [bien nuageux] et a la plodzhe de demârs [mardi] (des côp des rolye et de l'oradzô), nos pôrrèns comptâ avouè pllès de solet/chowè/féleux demècrô (28.05).

Dejô [jeudi] (29.05), dzornivâ(jornivâ) de l'assinchon [ascencion] et tot-parî devèndrô [vvendredi], le cièlo saré/sarâ a mêtiâ [moitié] avouè des niole [nuage] et du solet/chowè. Les niole comènt (min) des meutons [mouton] pôrrant/pôrront balyér(î) tantôt [l'après-midi] dou-u-trè câra de plodze [2 ou 3 averses de pluie], surtôt d'amô(nt) los mountagnes.

Dessendo (31.05) et demènge(-ze) (01.06): pot-éthre oun bocon/tchikèta [un peu] més de solet/chowè et l'aprî-midzô solamènt (s'lmin) quâques gotâ [gouttes] desot/d'zo oun meuton.

Lo modèlo du tèmps montront oun muèls/mouai pllès tssô èntre/intre le 04 [catro] et le 06 [chi] du mê de dzuin/juin.


Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast


 

lionel fontannaz, arpitan, freancoprovençal, patois, tssô-tin

 

radio_arpitan_logo.png
Acutâde Radiô Arpitania !
Por celo qu'âmont lyôr lengoua/lenva
Por celo que vôlent apprêdre lyôr lengoua/lenva
devesâ (devejâ) pèrs le Vâlès, Fribouâ, Genèva, Nôchâtel, Vôd, Savouè, Val d'Aoûta !!

 

geneve_confederation.JPG
La naissance de cantons romands, dans un état à nouveau décentralisé, permettait-elle de porter plus d’attention aux parlers vernaculaires (Patois/Francoprovençal/Arpitan)?
Oun texto franc entèrêchin !!



22/05/2014

Ceti matenâ du sabla du Sahara ! sènon Ou crouyo tèmps ! Aprî la tormintâ de föhn, de groussâ rolye et des oradzô preu fô(rt).

Bonzho a tuî et totâ,

Aprî  la torminta de mèdze-nê [mange-neige] (föhn) dèns le châblès et le Vâlès (Va-oui) intre demècro et dejô, unâ pèrtubachon va balyér depouès dejô aprî-midzo,et tot-parî dèns la nuèt (né) de dejô tant qu'a devendro des plodze preu fortâ, de groussâ rolye [fortes pluies], surtôt de la  Savouè tant qu'au pay-is Romand. Des viâjo/yadzô y'âra asse-ben des oradzô preu fô(rt), adonc y'âra fôta de fére bèn attencion (-chon) !

Y va tomba(r) de magnin ! (il va tomber des étameurs).

Avouè totâ ceti (sti) rolye, l'est possiblyô que nos pojissons avêr [puissions avoir]  quâque dron-na [inondation]  de nant, rvîre (reviére), et de rio [torrent, rivière].

Devendro aprî-midzo, le tèmps sârat oun bocon myôr, avouèc mèns de plodze et des côp quâque rèrya de solet/chowè/féleux.

Dessendo, demèndze et delon: de brâvo rèrya de solet, mas tôt-parî oun tèmps preu instablyô que porrêt balyér quâque rinchâ [averse] et decé-delé yon-u-dou [un ou deux] oradzô.

Clica(r) inque por aguèta(r) les dangiér (danzî) Mètèo de MètèoSuisso

 Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

 

lionel fontannaz, apitan, patois, francoprovençal, sable du désert, foehn, genève
Ceti matenâ a l'ârba du dzo pèrs Dzenèva du sabla du Sahara dèns nouthron cièlo .

22.05.2014 vers 06h30

Ce matin à l'aube du jour à Genève, du sable du Sahara dans notre ciel.

 

rolye.png

eps_gfs.png

 

15/05/2014

Aprî los rebusâ ux koku et la bisa, le tssô-tin va s'èn retornâ demènze.

Bonzho à tuî et totâ,

Los rebusâ [rebuse=retour du froid] vont se fôrnî [finir] demènge(-ze). Mas tant qu'a dessendo, unâ bisa franc fortâ va sofflâ du platè Romand tant qu'a la savouè, balyant [donnant] de l'ê franc frêd [l'air bien froid]. L'ê bèn frêd va balyér du gèla (dzâle) [gel/gelée] bas a plan-na (pian-na) dèns la combâ du Rôno, surtô dèns la nuèt (nète) [nuit] de dèjô tant qu'a devèndro, et pot-éthre oncora decé-delé dèns la néte de dèvendrô tant qu'à dèssendo, mas min (muèn) fô(rt).
Dèns les câro/luèc [coin/lieu] yô que la bisa va sofflyâ brâvamènt [va bien souffler ], y'arâ pas de dzâle.. por cen que la bisa èn sôflyan brâvamènt va brassâ (brachâ) l'ê ..adon l'ê frêd pô pas s'ènmouèlâ/s'aglyètâ/s'accumulâ [entasser/accumuler] bas a tèra..

Depouès demenge tant qu'a demârs y'arât prod (preu) [assez] de solet/chowè, mas l'aprî-midzô des "meutons" (niole cumulus) pôrrènt balyér yona-u-dove [une ou deux] câra de ploge(-dze) [averse de pluie] d'amon les mountagne.

 

 

Porque le gèla (dzâle) èn Vâlès l'est bas a plan-na et pas u-tor de 1000 mètro ?.. l'est dinche por-cèn que l'ê frêd l'est més pèsantâ (pèjantâ) [lourde] que l'ê tssô (chôd) [chaud], adon l'ê frêd més pèjantâ va d'ava [va en bas] a plan-na (pian-na).

 

traduction du titre : Après le retour du froid (les rebuses du coucou) et la bise,  l'été va revenir dimanche.


Acutâde le texto (écoutez le texte)

podcast


 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois, lavaux, bise, bisa
Los vegne du Lavaux dèns le tyènton de Vôd (le 14 du mê de mé 2014)
Les vignes du Lavaux dans le canton de Vaud

lionel fontanaz, arpitan, francoprovençal, patois

De l'âtre coutâ, la brâva savouè, avouè de la nê tant qu'a 1000-1200 mètro (14.05.2014)

De l'autre côté, la belle Savoie, avec de la neige jusqu'à 1000-1200 mètres.

 

 



09/05/2014

Los sant (chan) d'glyafe (saint de glace) de demenge le 11 de mê tant qu'a demârs le 13 de mê. Mas los gèlâ le 14 a l'ârba?

Bonzho a totâ et tuî

Ceta fin de senan-na sarât prod (preu) variablyô.

Dessendo lo cièlo sarât partagièr èntre des niole et quâques bèla fenèthra de solet/chowè. Des coutâ du Val d'Aoûta et asse-bèn du Vâlès (Va-oui) y'ara oun bocon/tchikèta més de solet.

Demenge (-ze), nos arèns oun crouyô tèmps (tin), èn-neblo avouéc des ploge (plodze). L'aprî-midzô (l'aprî-dînâ) quâques fenèthra de solet serènt possiblyô bas à plan-na (pian-na). Ux Val d'Aoûta, et pot-éthre tôt-parî èn Vâlès centralô (Va-oui cintralo) l'aprî-midzô los rèryâ de solet pôrrêt crêtre oun tchikèta. Mas pertôt, l'ê devindrâ mès frêd et y'arât nêvu bas tant qu'à 1500 mètro (meul-chin-chan).

Delon tant qu'a demècro : tojorn (todzô) oun tèmps instablyô, avouèc des niole, des rèryâ de solet/chowè/féleux et quâque gotâ de ploge (-dze). Mas attencion (-chon), la nê pôrrêt alâr bâs tant qu'a 1200 mètro (meul-dou-chin)

Dans la nuèt (nè/nète) de demècrô a dejô, le tèmps devrî s'abada(r) [devrait se lever/s'améliorer], mas avouèc l'ê frêd et unâ nuèt (né/néte) totâ bokatâ d'èt(h)êla [toute fleuri d'étoile ]le riskô de gèlâ (Dzèlâ) [gelée/gel] porrî  crêtre [augmenter] surtôt èn Vâlès sen [sans] la bisa et dèns lo câro a la chotâ [abrité] de la bisa!

Dejô et devèndrô, la bisa porrî soflla(r) brâvament sur (chu) du Platè Suisso tant qu'au Payis de Savouè.

 

Dicton d'Isèrable : Aprî la sant-Ourbin, por a vegne, dangiér est fornî !
Après la Saint-Urbain, pour la vigne, le danger est fini !

 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, saint de glace, saint-urbain