12/02/2015

Déssendo et demènze y va bayé du vènss (fôhn) et de nê(k) d'amôunt 800m..et unâ vidèo chu lo carnavâ d'Oleïnna (carnaval d'Evolène)

 

Bonzhô a tuî et totâ,

 

Aprîs unâ senanna/chenanna de biô, la prèchon va dècrêtre et des niolâ vont arvâ depouès l'Etalî/l'italie.


Dessendo et demènze lù vènss/fôhn va sofflâ/chofflâ dèns l'Alpes, adon y pôrrêt oncora bayé quâques raya de solè u Vâlès centralo.
Dèns les âtres carrô du payis francoprovençal lo cièlo sarêt prod/pròouk ènnublo et y bayerêt de plodze bas a planna et de nê(k) d'amoûnt 800-900 mètro. Mas atòs lù vènss y porrêt tôt-parî bayé de nê(k) chu les crêta des alpes du Vâlès (Simplon) et les veladzô que sènt de l'âtre flanc, comènt lù veladzò d'Arolla, la Forclaz u la sâze (la Sage) dèns lo payis d'Oleïnna (Evolène).
Dessendo et demènze (duchàndo et dumeïnzu*) a la Val d'Aoûta y va prod/pròouk* nêvé  quasu bas a planna, tant qu'a 600mètro.

A'revêre a tuî et totâ

*a la modâ d'Oleïnna (Evolène)

graphe_base_ens_arpitan.png

 

graphe_base_ens_arpitan.png

 

Derrière les masques du carnaval d'Evolène


 

05/02/2015

Unâ tormèntâ de bisâ et unâ craminâ tant qu'a fin de senanna.

Bonzhô a tuî et totâ,

La bisâ va sofflâ/chofflâ pèr a côp chu la platè Suisso .. unâ bisâ nèrâ (bise noire) que va nos bayér unâ veritablyô craminâ (grand froid).
Des côp la bisâ chu lo léman va sofflâ tant qu'a de 70-90 km/h.
Ceta bisa tôt-parî va bayér bèn de niolâ bassâ (stratus) que sârènt des viajô/yadzô bèn dru. Mas chouk a mountagne (d'amoûnt) y'arêt bèn de solè. De coutâ la val d'Aoûta, l'oura va sofflâ du lèvant (de l'Est), adonc lo cièlo sarêt prod ennublô (nuageux) et des côp y bayerêt bèn de nê(k).
Demènze lo 8 de févrî  et delon lo 9 de févrî, l'oura (le vent) du nô(rd) sarêt tôt-parî unâ tormènta d'amoûnt a mountagne atòs des côp 100 tant qu'à 130 km/h u-tôr de 3000m.

Bas a planna l'est bèn possiblyô que la bisâ pouèsse sofflâ tant qu'u métèn dela senanna que vint.

A'revêre a tuî et totâ


Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)

podcast

lionel fontannaz, bisa nêra, bisâ nèrâ, bisâ nêra, bise noire, patois

Bisa nêra pèr Dzenèva 05 fèvrî 2015

lionel fontannaz, bisa nêra, bisâ nèrâ, bisâ nêra, bise noire, patois


 

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan

28/01/2015

Y va bèn bayér de nê(k) et y sarêt unâ tormèntâ (oun kou) a mountagne

Bonzhô a tuî et totâ,

Entra (intra) demècrô a né(tte) et dejô a né(tte) y va bayér bén de nê(k) chu la dzura et les mountagne du bas-vâlès et de la savouè (Tsablè), d'amoûnt 1000m y porrêt nevé 30 tant qu'a 50 cm de nê(k) atós de l'oura franc fô(rt). Comènt dêsont los amic d'Oleïnna y va kouchyè* (neiger avec du vent), y sarêt oun kou* (tormènta de nê)

En aprî, de devèndro lo 30 (trenta) de janvî tant qu'a demâr lo 3 (trê) de févrî, lo tèmps (tin) sarêt frê(k), prod/proóuk variablyô, avouè des côp des réryâ de solé et des viajô/yadzô des carâ de nê (des anbushe=giboulée de neige/ saxel , savouè).
Chouk a mountagne y sarêt unâ veré craminâ (grand froid)


Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)


podcast


 

graphe_base_ens_arpitan.png
Ceti houè(k)


 

graphe_base_ens_arpitan.png

 

 

graphe_base_ens_arpitan.png


19/01/2015

A nuèt de Delon a demârs bèn de nê(k) chu lo platè. Tant qu'a fin de sennanna frê(k) et des côp d'a nê(k)

Bonzhô a tuî et totâ,

Adonc, lo frê(k) a tornâ u payis et les niolâ ènt possû bayé bèn de nê(k) pertôt.
La senanna que vint sarêt todzô franc frê(k) et des viajô y balyerêt de nêk.
Y nèvra delon a nuèt et tant qu'a demârs a matenâ , quasu 10 cm de nê(k) bas a planna èntre Dzenèva et Nôchâtel ! A veulâ l'est ja/dza unâ flokayù ..
U Valês centralo, y bayerêt solâmènt unâ tchikà/oun bocon de nê(k) et des côp lo vènss (foehn) porrêt bayér quâque rayâ de solè. Mas dèns lo câro du Simplon/chimplon  y flochyerêt bèn èntre demècrô et dejô.

A'revêre

 

Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)
podcast

 

lionel fontannaz

 

graphe_base_ens_arpitan.png

 

 

 

13/01/2015

Vive les langues régionales ..Yo ché Charlie- D'sé Charlie... pôver récafâ/riktolâ de tôt et surtôt de nôs-âtre (rigoler de tout et surtout de nous-même)

Bonzhô a tuî et totâ,

Comènt sarêt lo cièlo deman ? la senanna/chenanna que vint ? l'an que vint ? dèns 100 (chin)-t-an ? dèns 1000 (meule) an ?)

Lo cièlo sarêt joyoux (dzoyoux), por cèn que lo bon-djiô l'a avouè lyè du moundo por récafâr (rigoler).

Nos z-èns pardû/perdouk des homo et fèna de valô(r) , des homo et fèna de Charlie Hebdo que savènt criticâ et rècafâ de nouthron moundo, mas tôt-parî des homo et fèna d'a Police que sènt mô(rt) por charvâ/protégièr nouthron libertâ, d'âtre homo et fèna qu'èrent des citoyens comènt vos et mè...

Nos fô pas capona (pas abandonner), nos fô batalyér por nouthra libertâ, libertâ de parola, libertâ de recafâ (rire) , de riktolâ, de se mokâ de tôt, d'a politica, d'a reli.gion, du moundo qu'est des viajô franc tacô/banbouè/kâko (imbécile), récafâ de tô ceti niaqouè (nigaud) ... et surtôt récafâ de nôs-âtre (de nous-même)

Ora, nos sèns "Charlie".... por todzô yo sarêt oun "Charlie"...

 

 

charlie, patois

Recafâ de nos-âtre
Rire de nous-même

 

graphe_base_ens_arpitan.png