11/04/2015

De demènze tant qu'a dejô, tozô bèn de solè. Oun bocon d'a bisa èntre delon et demârs.

Bonzhô a tuî et totâ,

 

Sè l’èntran du mê(k) d’avrî ère prod/proòuk frê(k) avouè oun tèmps/teïn sovènt ènnublô [nuageux] et des vyadzô [des fois] d’a plodze et d’a nê(k) chouk a mountagne, dèpouès lù 05 de ceti mê(k) d’avrî, lù solè a tornâ u payis , adon l’a franc radôthî/redouchyà [radoucit] (l)a températurâ. A cha-pou, (l)a tempèraturâ a crèchu l’aprî-midzô de 12 (doje) degrès demârs tant-qu’a 20-21 (vinte/vinte-yon) degrès devèndro.

Dessèndo, unâ bèndâ de niolâ/nyoòule a travèrchâ/trafolyâ nouthron payis ,surtôt lû nô(rd) du payis Arpitan., et bayé decé-delé quâques rinchâ/carâ de plodze [averses de pluie].

Demènze tant qu’a dejô lù 16 (chèje) du mê(k) d’avrî, nos pôrrèns comptâ chu du bîo tèmps. (Delon et demârs d'a bisâ va chofflâ chu lù platè Suisso).


Dé devèndro lù 17 (dije-chat) d’avrî tant qu’a fin de chenanna que vint, lû cièlo sarêt tôt mècllô de niolâ et de réryâ de solè avouè oun risko de carâ de plodze u d’oradzô chouk a mountagne.

 

A’revêre et tant-qu’a premîr..


Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)
podcast

 

lionel fontannaz, patois, arpitan, francoprovençal

lionel fontannaz, patois, arpitan, francoprovençal

 

Rècrèacion:
Acutâde / Ahuktâde l'èmichon "intre no" de radio Fribouâ èn Arpitan de Fribouâ


03/04/2015

Météo en Patois : Dessèndo oun crouè tèmps, demènze de pâkye d'a Bisa, dé delon du solè !

Bonzhô a tuî et totâ,

L'oura a prod/preu chofflâ ceta senanna, surtôt avouè la tormèntâ "Niklass" qu'a ècovâ [balayé] totâ l'Europâ et tuâ 9 (nou) dzin, yonâ pèr la Suissa et 8 (ouètte) enchièz les allèmanche.

Por lo congiâ de pâkye, adon lo tèmps sarêt dinse/achò [ainsi] :

Lo 03 du mê(k) d'avrî  : Devèndro y'arêt quâque réyâ de solè a l'èntran [début] e la zornivâ, mas lo cièlo va s'ennublô [s'ennuager] ..pèr Oleïnna y dêsont tôt-parî s'ënfornà [s'assombrir comme dans un four]. Y bayerêt de plodze u vêprô[fin d'après-midi] u a né/nêtte [soir+nuit].

Lo 04 du mê(k) d'avrî : Dèssendo, oun crouè tèmps (tin), a l'èntran y pyouvèrêt [pleuvra] pertôt tantqu'a 1000 mètro, mas a cha-pou [peu à peu] y bayerêt de nê(k) bas tantqu'a 600-800 mètro.

Lo 05 du mê(k) d'avrî : Dèssendo, lo matìn(e) y'arêt oncorâ preu/pròouk de niolâ/nyoòule que bayerènt oncora quâques flòston de nê(k), quâque nêvolon [flocons] . Mas unâ bisa preu fortâ va s'abadâ [se lever], adon le solè va tornâ bas a plan-na. Mas les mountagne sârènt oncore preu êfatô [revêtit] de niolâ.

Lo 06 du mê(k) d'avrî : Delon de pâkye sarêt la més bèla zornivâ, preu frêda, mas atòs bèn de solè.

Pouès de demâr tantqu'a demècrô, le solè devrî dominâ quasu chu tuî lo payis francoprovençal.


Acutâde lo texto (Ecoutez le texte
podcast

1) articllô d'a TDG

2) articllô d'a MétéoSuissa

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan, pâques

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan, pâques

 

 

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan, pâques
Payis Arpitan

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan, pâques
La tormènta/tempêtâ Niklas

 

Rècrèacion:

Lo corbè et lo renâ(rd) èn patouè du payis du Léman (vallée verte):

corbeau_renard.jpg
Note: ce n'est pas sa "queue poussait" mais "bougeait " = beuzîve.



Pas oublâ d'acutâ la Radiô en patouè !!


Photo
Clicâ inke !

25/03/2015

(Patois des environs de Genève ) Lo patouè de Ballavaux a 50 kilomètro de Dzenèva ---- quinta mètèo por lo delon de pâtye ?

Bonzhô  a tuî et totâ,

 

Lo tèmps des zô(ss) que vint et celi du delon de pâtye [pâque]:

La prévijon por les zô(ss) que vint et surtôt por pâtye sarêt pas tant leïnna/facilo, por cèn que nouthron payis sarêt a limitâ du bîo tèmps et du mâ-tèmps /crouè tèmps. Adon, lo tèmps sarêt preu/proòuk tsanzin [changeant], des vyazô ènnublô avouè d'a plodze et des côp preu chè avouè des réryâ de solè.
Lu tèmps u Vâlès et surtôt derèns la Val d'Aoutâ sarêt oun bocon més chè, avouè pllé sovènt  de solè que dèns les âtro câro.

blog_prepa.png

blog_prepa.png


Entretièn èn patouè avouè Henri Bernaz de Ballavaux 20.03.2015:

La chenanna/senanna pachâ y'é possû dejuvâ/prédgié/causâ avouè Henri Bernaz d'a comounâ/comenâ de Ballavaux (Bellevaux) pèr la Hiotâ-Savouè. Henri Bernaz cognô/cognèssô franc bèn totâ l'histouère d'a stachon de ski d'Hirmèntaz, yô que tsaque dessendo et demènze oun mouè de dzin de Dzenèva et d'âtre veulâ et veladzô d'a Hiotâ-Savouè modont/modènt por fére de ski èn famelye.

Adon ceti côp, vos porrêt aouîr du patouè du veladzô de Ballavaux, oun patouè qu'est quasu mêmo que celi/sli que lo moundo de Dzenèva a prédgié/causa tôt-parî tant qu'a l'èntrant du 20èmo sièclô.


Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)
podcast

 

blog_prepa.png

 

lionel fontannaz, patois savoyard, francoprovençal, arpitan, bellevaux, ballavaux

Les ouergnes = les sapins

Entretien n°1

Entretien n°2

 

Quelques mots.
l'éga : la jument
arâ  : labourer
tsablâ : faire desendre les troncs dans les pentes.

 

Notes:

le mot Voilà:
Vétyâ, vétiâ, vêque : qui pourrait dire littéralement Vê tye = vois ceci.
Tlé y'é (Savouè)
Vouèla (Nendaz, Valês)
Tinke , vétinke, vouêt'inke (Fribordzê)
Ora (Hérémence, valês, qui veut aussi dire maintenant)

19/03/2015

A fin de chenanna , les niolâ/nioules et quâques plodzes pôrrènt écovâ la polluchon de peufâ finâ

Bonzhô a tuî et totâ,

Depouès l'èntran du mê(k) de mâ, nos z-èns yu du bîo tèmps (tin), quasu tantqu'a ora. Mas  depouès demènze pachâ, lo 15 (quinje), la polluchon de peufâ finâ  a pôssu (-chu) crètre dejôt la hiotâ-prèchon.

A fin de chenanna, Dessèndo lo 21 (vinte-yon) et demènze lo 22 (vinte-dou), lo tèmps va s'ennublâ et bayér quâque plodze et tôt-parî oun tchikà de nê(k) d'amoûnt les sondzon/son-chèrra*[sommets] . Mas demênze aprî-midzô, la bisâ va ja tornâ u payis avouè d'ê [de l'air] prod chè/sè(c). A mountagne, y farêt mé/mî frê(k), quasu -5 (mèns chin) degrès u-tô(r) de 1500 mètro.

Adon la bounâ novèla, l'est que ceti crouè tèmps porrêt écovâ [balayer] tôta la peufâ fina, et dinse/acheïn* nos porrèns més chôfflâ comènt fô.

En aprî de delon lo 23 (vinte-trê) tantqu'a demârs, nos arèns bèn de solè derèns lo payis Arpitan.

A'revêre a tuî et totâ et tant qu'a premîr [à la prochaine , exp. valaisanne]

*: évolène

 

Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)

 


podcast

lionel fontannaz, patois, arpitan, francoprovençal

 

lionel fontannaz, patois, arpitan, francoprovençal


13/03/2015

A fin de senanna dedinvê (u Sud) des niolâ et des rinchâ , defourvê (u Nô) prod sèc/chè/cheu.

Bonzhô a tuî et totâ,

 

Depouès quâques zô(ss) nos z-èns yu/jyouk* [avons eu] du bîo tèmps/teïn, mas la polluchon de peufâ/peussâ finâ [poussière fine] a pôssu crêtre [augmenter] avouè ceti bîo tèmps.

Les pollens de vernâ [aulne] z-ènt tôt-parî crèchu, adon
ceti  bîo tèmps l'est unâ poutâ/difficoltâ/maleïnnetà/brûtirî por chofflâ por lù moundo qu'a d'allergie.

A fin de senanna/chenanna, unâ bachâ prèchon va arvâ chu la gouye [mer méditerranée] et bayér bèn de niolâ/nioule et des vyazô [fois] des rinchâ de plodze chu la Val d'Aoûta et u Vâlê(k) dedeïnvê* (u sud), dé/dî Grant-chin-bernâ tant qu'u simplon. 

Defourvê (U nô), lo cièlo sarêt tôt mècllô [mélangé] de niolâ/nioule [nuages] et de rèyâ de solè atòs solâmènt oun petiôt risko  de carâ de plodze [averse de pluie, Genève, Savoie].

Depouès demècro lo 18 du mê de mâ, lo bîo tèmps va tornâ [revenir]  pertôt , defourvê et dedeïnvê.

 

Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)


podcast

 

Defourvê* (u Nô) :Au nord, côté vallée du Rhône. littéralement vers le dehors.
Dedeïnvê : vers le dedans des Alpes/ vers le sud des Alpes du point de vue d'un évolènard). littéralement vers le dedans.

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan

 

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan

 

lionel fontannaz, patois

 

 

Rècréacion:
Acutâde/ahuktâde du francoprovençal de Charvan/Salvan (Valais)
Ecoutez du patois de Salvan (audio, texte en patois et traduction)
Cliquâ inke - Cliquez ici