05/09/2016

Découvrez votre langue régionale, le francoprovençal [ou arpitan]: Demâr d'la bisâ, depouès demècrô lo tssô-tèmps va tornâ u payis.

Bonzhô a tuî,

Adon comènt (min) publiâ pèr MétéoSuissâ, la demènze 4 du mê(k) de settèmbrô a veprênnâ [aprî-denâ] lo cièlô s’est enublâ [ô] et a né(tte) lou niolâ z-ènt balyér lou premîr plodze chu nouthron payis.
Delon/dulon a matenâ y’arêt tozhô prô de niolâ [/pròouk de nioule] et asse-bèn lé darî câre de plodze [rinchâye]. Aprî-denâ, lo tèmps [tin] a cha-pou va tornâ prô chè/sèc.

Demâr/dumâ, la bisâ va chofflâ et lo niolâ sârènt quasu viâ, adon nos pôrrèns profitâ du solè. Avouè/atòs la bisâ lo tempèraturâ porrênt crêtre pas més que 22 tantqu’a 24 degrés (vinte-dou u vinte-catrô).
Depouès demècro/dumècrô tant qu’a dessèndô/ducheïndô, tuî lo pays arpitan sarêt protegiér [protegiâ] pèr unâ hiotâ-prèchon, adon y farêt bîo tèmps et lo tempèraturâ vont crêtre tantqu’a 25 (vinte-chin, vinte-fin) u 28 (vinte-ouite) degrès u mètèn [mèktèn] d’la vêprennâ.
Por la demènze/dumeïnch 11 (onje) de sèttembrô, l’est possiblyô que des niolâ porrêt crêtre comènt des gros meûton (cumulus) et balyér des câre de plodze u des oradzô.
A l’èntran de la senanna que vint/vugne (delon lo 12.09), la tempèraturâ pôrrêt decrêtre de plle et nos bêtta/méthre dièns l’ôton/ôkton/ l’andarî/l’êdarî

 

Bonâ zornivâ et bonâ senan-na a tuî

 

Clicâ inque por acutâ/ahuktâ
podcast

 

prepa_blog_patois_1.png

 


https://audioboom.com/boos/5007280-bela-demenze-bruno-gillet?t=0

Aire de distribution.

medium_francoprov.gif

Arpitan_francoprovencal_francoprovenzale_carte.jpg

La langue reconnue principalement sous le terme "francoprovençal" est parfois appelée "arpitan" notamment par une frange de néo-locuteurs qui souhaitent lui donner une plus grande visibilité au côté d'autres langues régionales comme l'occitan . Cette dénomination fait souvent débat au sein des communautés de locuteurs ,en effet le terme arpitan pour certains a une connotation plus "politique" que "linguistique".

 

Quelques liens:
Radio arpitania
Radio fribourg (émission intre-no)

Glossaire lexique:
Hérémence (VS)
Le trient
Trois Torrents
Val d'Aoste
Lexiques divers
trèsor arpitan
dictionnaire francoprovençal en ligne
dictionnaire francoprovençal (Savoie) en ligne
dictionnaire francoprovençal (Romand) en ligne

 

 

 

30/08/2016

Dangièr de foua d'a zoû u Valê(k)- danger d'incendie de forêt en Valais

Bonzhô a tuî ,

 

Lo mê(k) d'Oû(t) l'est quasu fornî, oun franc biô mê(k) d'Oû(t), tssô/tssâd atòs/avouè oun mouè/mache de solè et des viadzô quâque oradzô decé-delé. Adon y manquâve d'égouâ/évouâ/d'édye quasu pertôt. U Valê(k) orâ/yôrâ y'a asse-bèn oun groû riskô de fouâ d'a zoû/zeû [forêt].
Demâr/dumâ lo tèmps (tin) sarêt prô chè avouè quâque niolâ et surtôt du solè. Chu lo sondzon/son-chèrra y porrêt bayer quâque rinchaye u Val d'Oûtâ et chu lo hiôt-Vâlè(k).

De demècro tantqu'a dessendo, y farêt biô et y bayerêt pas de plodze, solâmènt quâque oradzô tôt solet dièns la vêprennâ d'amount quâque sondzon.

Depouès demècro lo tempèraturâ vont crêtre et y farêt asse-bèn 27 tant qu'a 29° aprî-midzô bas à planna.

Avouè/atòs ceti tèmps lo dangiér de foua d'a zoû/dzeû va adé crêtre, mas por la vegne et lo venèndze ceti tèmps va fére crêtre lo socrâ du raijèn, adon lo vin sarêt prô bon l'an que vint !

Arevêre/arvî à tuî , et tantqu'a oun âtro viadzô/yadzô

 

blog_prepa_1.png

11/08/2016

trouâ de niolâ por arguètâ los éthèlâ volèntâ...pouès quasu unâ senanna de solè/féleux/cholâ

Bonzhô a totâ et tuî,

Adon lo congièr sènt fornî(k) et nos fô tornâ a l'uvrâ.

Lo davoue premîr senanna du mê(k) d'Oût  ènt étâ [a igtha] prô bravâ/zinta avouè surtôt des zornivâ de solè et solâment davoue/dave zornivâ de niolâ et de plodze, lo catro (4) et lo nou (9). Sleu-lé/celos-lé sènt balyé des tempèratura unâ mitâ [tchikètâ] mé frê(k).

 

Por lo zhôr que vugnont y farêt franc biô, du solè et des températurâ qu'y vont crêtre (de devèndrô tant qu'a demècrô).

Mas por la né(tte) de dejô/dezou du 11 d'Oût tant qu'a l'èntran de la matenâ de devèndro/duveïndro y'arêt prô de niolâ chu nouthron payi(k), adon y sarêt pas leïnno/ejâ/comodô de r'getî/d'reguètâ/d'arguètâ/d'avouètchiér/de vouètî [regarder] los étèlâ/éthèlâ [étoiles].

 

arevêre et tant qu'a la premîr .

Clicâ inque/che por acutâ/ahuktâ:
podcast

 

nette_des_ethela.png

eps_gfs_arpitan.png

20/07/2016

Aprî unâ météo franc tssâde, lo niolâ vont balyér d'oradzô

 

Bonzhô a totâ et tuî,

Comènt publiâ, nos z-ènt yu tant qu'a ora/yeurâ du biô tèmps (tin), preû/pròouk chè, adon lou payjan z-ènt possû sèyèr/chèyer lo fèn et asse-bèn fére lo mèsson.

Dessèndo/duchando nos z-èns yu oun coup de bisâ et èntrô la demènze/dumeïnzu et le delon/duloun la températurâ a crèchu a cha-pou/tsà-pou [peu à peu]. Bas a sion/chon y fajêt utô(r) de 26° dessèndo, 29 [vinte-nou] la demènze, 32 lù delon, 33 demâ(r), et quasu 35° ceti demècrô.

Dejô/duzou sarêt adés unâ zornivâ tssâde/tssôde avouè quasu 33° aprî-midzô , mas lo niolâ/nioule vont crêtre comènt des grôu meûton u de groussâ faye [brebis]. Celos/slo niolâ balyerènt des coup d'oradzô. Dièns la né(tte) de dejô/duzou tant-qu'a devèndro/duveïndro y'arêt mé d'oradzô, celo-tye/slo-lé porrênt éthre preû/pròouk fô(rt).
Devèndro/duveïndro, y'arêt oncorâ oun mouè/mache de niolâ qui balyerènt des rinchaye/câre de plodze et asse-bèn d'oradzô.
Dessendo, ceti crouè tèmps sarêt pas complètemènt fornî(k) et donké-donke [temps en temps] y'arêt decé-delé quâque rinchaye u d'oradzô.
La demènze, lo premî zhô(r) du mê(k) d'Oût ? Y'arêt éfè/pot-éthre preû/pròouk de solè bas a planna et oun petiôt risko de rinchaye d'amount lo sondzon/son-chèrrâ.

 Clicâ inque pour acutâ/ahuktâ

podcast

blog_prepa_2.png

blog_prepa_3.png

blog_prepa_1.png

 

 

10/07/2016

Oun crouè tèmps de delon a né et demâr. Lo solè va tornâ u payis depouès devèndro

Bonzhô a totâ et tuî,

y’a fé franc tssô/tsâss ceta fin de senanna. Devèndro et dessendo y’a fé sovènt 29 (vinté-nou) tant qu’a 31 (trènte-yon) degrés et ceta demènze 32 (trènte-dou) tant qu’a 34 (trènte-catrô) degré.

Delon y farêt oncorâ tsâtt/tsô, oun tèmps franc pèjant . A fin de matenâ lou premî oradzô pôrrènt dzâ èclyatâ et nos pôrrèns aouîr/oure lo tenéro/tenévro. Aprî-denâ et devélotâ (de-vers-le tard) y va balyér d’oradzô pèrtôt et adé dièns la né(tte) de delontant qu'a demâr.
celos/slo oradzô sarênt des viadzô prô/prêu fô(rt). 

Demâr lo crouè tèmps n'sarêt pas fornî(k) ; y va roillâ oun mouè. Ceta côfyô de tèmps balyerêt  sovènt mès de 30 mm d’égoua/d’évoue/d’édye et la tempèratura va decrêtre  d’oun coûp de quasu  10 (djie) degré.

Demècrô oncorâ prô de niolâ et des coup quâque rinchaye. Dejô, de bravâ rayâ de solè bas a planna. Devèndrô prô de solè et oun bocon de bisâ.  

Et por la fin de senanna que vint ? dessendô lo 16 de julyèt et la demènze 17 (dije-chatt) prô de solè chu tôt lo payi(k) francoprovençal !

 

arp_gfs.png

 

 

Tsalin (pl, -inch) n.m ; Tsalòou (pl, -òouch) n.f ; Tsâtt , n.m   : Chaleur. (Evolène)
Tuvin (pl, -inch) n.m, Foujùna n.f  : Chaleur accablante. (Evolène)
Kouîcha n.f, Kouijòn (pl. –onch) n.m  : Grande chaleur ; Cuisson du marc distillé,etc.. : une grande chaleur
Reuvìn n.f : Chaleur qui revient.

Étanbouyâ : accabler de chaleur (Alberville)
Chôdanna n.f, Frêcasse n.f, tsalô n.f  : une forte chaleur.
Canicule : kanukòoulo, caniculâ.
Les éclairs de chaleurs. Élyeudo d’shalò ; éludzô/alouèzo de tsâtt, lou shalon/chalno.

 

Por moujâ / pour penser :

Avouètchiâ/agouètâ ceta vidéo ceta vidéo chu Marie Métrailler,

Marie Métrailler, féministe avant l'heure, philosophe, psychanaliste, historienne, linguiste, artisanne accomplie, autodidacte débordante de curiosité... prenez le temps d'écouter cette merveilleuse femme du pays d'Evolène.

Vous pourrez même entendre un peu de patois (24min44'' - 25min22") , du francoprovençal d'Evolène (patouè d'Oleïnna),
Quelques analyses et hypothèses sur l'origine du patois (Celte, Latin) :
Les éclairs : aludzô ou alouèzo, ce mot aurait-il un rapport ave...c le mot celte d'Alésia ?.. (29min30) le mot chemin (Vaye, vayon) n'est-il pas la preuve de ce lien au latin ?

Cette femme des montagnes qui a connu Marguerite Yourcenar et qui dit avec ferveur et conviction que le livre "Mémoire d'Hadrien" est sans doute le plus beau livre des 50 dernières années.

Grant marcî Hugo Betrison d'avêr bettô/mèthouk por ceti èncrèyblyô documentaire chu FB ! tsaque môss éront plèïn d'esprik et de bontà ... oun veré plèjî d'aouîr/d'oure.

 

marie.jpg

https://vimeo.com/127781300