11/08/2016

trouâ de niolâ por arguètâ los éthèlâ volèntâ...pouès quasu unâ senanna de solè/féleux/cholâ

Bonzhô a totâ et tuî,

Adon lo congièr sènt fornî(k) et nos fô tornâ a l'uvrâ.

Lo davoue premîr senanna du mê(k) d'Oût  ènt étâ [a igtha] prô bravâ/zinta avouè surtôt des zornivâ de solè et solâment davoue/dave zornivâ de niolâ et de plodze, lo catro (4) et lo nou (9). Sleu-lé/celos-lé sènt balyé des tempèratura unâ mitâ [tchikètâ] mé frê(k).

 

Por lo zhôr que vugnont y farêt franc biô, du solè et des températurâ qu'y vont crêtre (de devèndrô tant qu'a demècrô).

Mas por la né(tte) de dejô/dezou du 11 d'Oût tant qu'a l'èntran de la matenâ de devèndro/duveïndro y'arêt prô de niolâ chu nouthron payi(k), adon y sarêt pas leïnno/ejâ/comodô de r'getî/d'reguètâ/d'arguètâ/d'avouètchiér/de vouètî [regarder] los étèlâ/éthèlâ [étoiles].

 

arevêre et tant qu'a la premîr .

Clicâ inque/che por acutâ/ahuktâ:
podcast

 

nette_des_ethela.png

eps_gfs_arpitan.png

Les commentaires sont fermés.