10/07/2016

Oun crouè tèmps de delon a né et demâr. Lo solè va tornâ u payis depouès devèndro

Bonzhô a totâ et tuî,

y’a fé franc tssô/tsâss ceta fin de senanna. Devèndro et dessendo y’a fé sovènt 29 (vinté-nou) tant qu’a 31 (trènte-yon) degrés et ceta demènze 32 (trènte-dou) tant qu’a 34 (trènte-catrô) degré.

Delon y farêt oncorâ tsâtt/tsô, oun tèmps franc pèjant . A fin de matenâ lou premî oradzô pôrrènt dzâ èclyatâ et nos pôrrèns aouîr/oure lo tenéro/tenévro. Aprî-denâ et devélotâ (de-vers-le tard) y va balyér d’oradzô pèrtôt et adé dièns la né(tte) de delontant qu'a demâr.
celos/slo oradzô sarênt des viadzô prô/prêu fô(rt). 

Demâr lo crouè tèmps n'sarêt pas fornî(k) ; y va roillâ oun mouè. Ceta côfyô de tèmps balyerêt  sovènt mès de 30 mm d’égoua/d’évoue/d’édye et la tempèratura va decrêtre  d’oun coûp de quasu  10 (djie) degré.

Demècrô oncorâ prô de niolâ et des coup quâque rinchaye. Dejô, de bravâ rayâ de solè bas a planna. Devèndrô prô de solè et oun bocon de bisâ.  

Et por la fin de senanna que vint ? dessendô lo 16 de julyèt et la demènze 17 (dije-chatt) prô de solè chu tôt lo payi(k) francoprovençal !

 

arp_gfs.png

 

 

Tsalin (pl, -inch) n.m ; Tsalòou (pl, -òouch) n.f ; Tsâtt , n.m   : Chaleur. (Evolène)
Tuvin (pl, -inch) n.m, Foujùna n.f  : Chaleur accablante. (Evolène)
Kouîcha n.f, Kouijòn (pl. –onch) n.m  : Grande chaleur ; Cuisson du marc distillé,etc.. : une grande chaleur
Reuvìn n.f : Chaleur qui revient.

Étanbouyâ : accabler de chaleur (Alberville)
Chôdanna n.f, Frêcasse n.f, tsalô n.f  : une forte chaleur.
Canicule : kanukòoulo, caniculâ.
Les éclairs de chaleurs. Élyeudo d’shalò ; éludzô/alouèzo de tsâtt, lou shalon/chalno.

 

Por moujâ / pour penser :

Avouètchiâ/agouètâ ceta vidéo ceta vidéo chu Marie Métrailler,

Marie Métrailler, féministe avant l'heure, philosophe, psychanaliste, historienne, linguiste, artisanne accomplie, autodidacte débordante de curiosité... prenez le temps d'écouter cette merveilleuse femme du pays d'Evolène.

Vous pourrez même entendre un peu de patois (24min44'' - 25min22") , du francoprovençal d'Evolène (patouè d'Oleïnna),
Quelques analyses et hypothèses sur l'origine du patois (Celte, Latin) :
Les éclairs : aludzô ou alouèzo, ce mot aurait-il un rapport ave...c le mot celte d'Alésia ?.. (29min30) le mot chemin (Vaye, vayon) n'est-il pas la preuve de ce lien au latin ?

Cette femme des montagnes qui a connu Marguerite Yourcenar et qui dit avec ferveur et conviction que le livre "Mémoire d'Hadrien" est sans doute le plus beau livre des 50 dernières années.

Grant marcî Hugo Betrison d'avêr bettô/mèthouk por ceti èncrèyblyô documentaire chu FB ! tsaque môss éront plèïn d'esprik et de bontà ... oun veré plèjî d'aouîr/d'oure.

 

marie.jpg

https://vimeo.com/127781300

 

Les commentaires sont fermés.