17/04/2016

Lo 300èmô bulletin météo èn lengoua francoprovençal ! (Lo patouè chu PAJU, Passes moi les Jumelles)

 

Bonzhô a totâ et bonzhô a tuî,

 

Ceti houè, l'est lo 300èmô viadzô que y'è aprèstâ ceti belièta météo èn lengoua/lenvoua francoprovençal. Ceta lengoua qu'a tôt-parî mon arpitan, l'est sovènt myô cognu/cogniou(k) avouè lo mô(t) « patouè ».
Unâ bravâ lengoua, unâ zintâ lengoua qu'est asse-bèn devujâ/predzé/cortejiér/parlâ/causâ pèr la Suissâ Romandâ, la Savouè, la Val d'Outâ et tant qu'u dofinâ, biojolê et la franche-contâ..
Adon vôles remarchiâ lo dzin qu'y m'ènt sotegnî, balyé de bravâ messadzô. Remarchiâ tôt -parî la gazètta de la Tribune de Genève, porqué y z-ènt bêtta/méthu des viadzô lo texto èn patouè drêt dèns la « revue des blog ».
Adon grant marci à tuî .. grant marcî a tè Dzake Mounir d'avêr bêtta lo lièn de ceti blog chu a Radiô Arpitania..
L'est èncrèyablyô porqué la sennana passâ a émichion de PAJU y z-ènt publiâ oun zin reportadzô chu (l)o patouè et asse-bèn chu ceti blog ...
Adon comènt djiènt lo vâlèjan : "Fô pas caponâ !" (il ne faut pas abandonner)

 

Adon vêtiâ ceti 300èmô belièta météo :

Lo tèmps des zhô(-ch) passâ a prô/preû/pròouk tsangiâ, des coûp nos z-èns yu du biô tèmps et nos z-èns possu fére lo cortî èn tsemizètâ. (L)a tempèraturâ aprî-midzô tôt-parî éront/irènt quasu utôr de 20 degrés bâs a plannâ, et des viadzô quasu
utôr des 24 degrés u Vâlè(k)/Vaoui.
Lo vènss a prôd sofflâ chu lo Vâlè(k), mas a fin de la sennana passâ y'a bayé bèn/bïen de de nê(k)/nâ chu lo payis arpitan. U z-Haudère y'a bayé 25 (vinte-chin) centimètrô de nê(k) èntro lo devèndrô 8 (houit) et lo dessèndo 9 (nou) d'avrî.
Mas ho
urôsâmènt, la demènze passâ éro/iro franc zinta atòs du solè/cholâ/cholè/soluwè/féleux.
Ceti demècrô/dumècrô lo 13 du mê(k) d'avrî , y'a franc roillâ chu a Suissâ romandâ
a l'èntran de la matenâ. Des veré kuvayu (grosses pluies) de Dzenèvâ tant qu'a Nochâtè(l). Dejô/dezou lo solè a tornâ èn chièz-nôs et aprî-midzô nos z-ènt yu 16 tant qu' 19 degrés. Devèndrô l'éro/irô dzâ més/mî ènnublâ.
Depouès dessendô lo tèmps a prô(ouk) changiâ, niolâ, plodze et momènt de solè z-ènt défilâ/défulâ.

L'entran de la sennana que vint/vegne/vugne sarêt dzâ més chè. Delon dèns la matenâ y'arêt oncorâ des niolâ, mas a cha pou y'arêt més de solè, unâ rincha sarêt possiblyô decé-delé.
(La prévijion por lo delon/dulon l'est franc maleïnnô/dificilô... lo niolâ et la plodze porrêt chobrâ oncora oun momènt..)

Demârs (19) , demècrô (20)  et dejô (21) sarêt prô biô avouè des viadzô quâque niolâ.
A fin de sennana que vegne y sarêt probablemènt oun crouè tèmps, ennublâ atòs de plodze et surtôt més frê(k). Y porrêt bayér de nê(k) tant qu'a 1200-1500mètro. Bas a planna y porrêt avêr des dzalâye la demènze (24) u lo delon 25 du mê(k) d'avrî.

arvêre a tuî et totâ  et tant qu'a la premîr

Clicâ por acutâ/ahuktâ
podcast



Présentation2.png

 

 

 PAJU : Les mots du coeurs
PAJU.jpg
Bernard Bornet
Président du Conseil de la Fondation du Patois.
http://www.patois.ch/

 

Commentaires

Brave uvre pe l'patoé....
Bon corazhe Lionel

Écrit par : Denis | 17/04/2016

Grant marci por ceti zin/gènt/brâva poèmo Dzake !

Écrit par : lionel | 17/04/2016

P'amor du tiô buletin mètèo,
Lionel, les Arpitans
sont tués fechiês (betâs)
ensemblos.

Coment noutres accents
et ben des mots,
noutro temps l'est pèrtot
un pou difèrent.

Mas dês ja més que mile ans
nos vivens tués dèsot
un mémo ciely arpitan.

De ceti ciely
nos nos ocupens.
Ceti ciely n'amens,
et ceti amor
le ciely nos rend a plen.

Franc pariér coment te.

Écrit par : Dzakye | 17/04/2016

Bravo, juste fabuleux le reportage et merci pour les bulletins météo. À bientôt. Marie-Madeleine

Écrit par : Marie-Madeleine | 17/04/2016

Les commentaires sont fermés.