21/03/2016

Lo four-tèmps est arvâ, mas y'a adés preû de nê d'amount chu los sondzon

Bonzhô a totâ et a tuî,

Los zhôr passâ, nos z-èns yu unâ bravâ senanna atòs/avouè prô/preû de solè et des viadzô quâques niolâ/nioulâ bassâ chu lo platè suissâ.
La bisâ tôt-parî a chofflâ oun mouè/oun mache de côp et asse-bèn bayér d'a nê lo demècrô/dumècrô 16 du mê(k) de mâ(rs) tant-qu'a planna. Mas lo dejô/duzou 17 (diche-chat) lo four-tèmps/forî/sailly-four [printemps] est arvâ et los tempèraturâ z-ènt crèchu a cha-pou [augmenter peu à peu].
D'amount los sondzon/son-chèrra [sommets] y'a oncorâ prô/preû de nê surtôt chu lo payis d'a Savouè et lo bas-vâlè(k), quasu dave/daouwe a três mètro (2 a 3m) de nê d'amount 2000 mètro. Lo risko de lavènste/laveïnstu [avalanche] l'est flébô, adon lo condichon sènt estrâ por modâ fére du ski-de-rando.
Demâr lo 22 et demècro lo 23 de mâ(rs), la bisâ va chofflâ oncorâ oun côp, lo tèmps sarêt prô chè. Dejô la bisâ va dècrêtre unâ mitâ. Devèndro, lo cièlo va s'ennublâ et y porrêt plov(e)nyî decé-delé. Dessendô, lo vènss va chofflâ , adon y farêt prô biô dièns lo Vâlè(k) et y'arêt asse-bèn de zint rayâ de solè chu lo restâ du payis Arpitan. La demènze/dumeïnzu de pâtye [pâques] lo tèmps porrêt s'ennublâ et bayér d'a plodze ; lo vènss porrêt retardâ/recoulâ lou nioulâ et la plodze u Vâlè(k). Lo delon/dulon de pâtye lo solè porrêt tornâ a cha pou u payis.

A'revêre a tuî et a totâ et tant qu'a la premîr

Lo fôr-tèmps, lù fourteïn, lo sailly-fourâ. lo fôrî : le printemps
Lo foûro : début du printemps , chu lo foûro, = au début du printemps (Valais Evolène)

 Acutâ/ahuktâ lo textô
podcast

 

blog_prepa_1.png

[pleuviner] : bargany (Genève), margalyî (Annecy), pleuvotâ/gotalyî/ploveniér/plov(e)nyî (Savoie) , goutunyé/ kuvachyè, ploviniér(Valais , Evolène)

Francoprovençal (arpitan Vallée du Trient, VS)

Dans le dictionnaire tapez le mot "pâques"

La demindze dè la Ramolìva, le dimanche des Rameaux.

Dicton : Che n’in la plodze le dzo dè la Ramorya to l’an la tèira la dèjirè ! Si nous avons la pluie le jour de la fête des Rameaux la terre la désire toute l’année !

 

Gaston Lagaffe en francoprovençal (Gust le Niolû)

 

 

 

Les commentaires sont fermés.