25/03/2015

(Patois des environs de Genève ) Lo patouè de Ballavaux a 50 kilomètro de Dzenèva ---- quinta mètèo por lo delon de pâtye ?

Bonzhô  a tuî et totâ,

 

Lo tèmps des zô(ss) que vint et celi du delon de pâtye [pâque]:

La prévijon por les zô(ss) que vint et surtôt por pâtye sarêt pas tant leïnna/facilo, por cèn que nouthron payis sarêt a limitâ du bîo tèmps et du mâ-tèmps /crouè tèmps. Adon, lo tèmps sarêt preu/proòuk tsanzin [changeant], des vyazô ènnublô avouè d'a plodze et des côp preu chè avouè des réryâ de solè.
Lu tèmps u Vâlès et surtôt derèns la Val d'Aoutâ sarêt oun bocon més chè, avouè pllé sovènt  de solè que dèns les âtro câro.

blog_prepa.png

blog_prepa.png


Entretièn èn patouè avouè Henri Bernaz de Ballavaux 20.03.2015:

La chenanna/senanna pachâ y'é possû dejuvâ/prédgié/causâ avouè Henri Bernaz d'a comounâ/comenâ de Ballavaux (Bellevaux) pèr la Hiotâ-Savouè. Henri Bernaz cognô/cognèssô franc bèn totâ l'histouère d'a stachon de ski d'Hirmèntaz, yô que tsaque dessendo et demènze oun mouè de dzin de Dzenèva et d'âtre veulâ et veladzô d'a Hiotâ-Savouè modont/modènt por fére de ski èn famelye.

Adon ceti côp, vos porrêt aouîr du patouè du veladzô de Ballavaux, oun patouè qu'est quasu mêmo que celi/sli que lo moundo de Dzenèva a prédgié/causa tôt-parî tant qu'a l'èntrant du 20èmo sièclô.


Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)
podcast

 

blog_prepa.png

 

lionel fontannaz, patois savoyard, francoprovençal, arpitan, bellevaux, ballavaux

Les ouergnes = les sapins

Entretien n°1

Entretien n°2

 

Quelques mots.
l'éga : la jument
arâ  : labourer
tsablâ : faire desendre les troncs dans les pentes.

 

Notes:

le mot Voilà:
Vétyâ, vétiâ, vêque : qui pourrait dire littéralement Vê tye = vois ceci.
Tlé y'é (Savouè)
Vouèla (Nendaz, Valês)
Tinke , vétinke, vouêt'inke (Fribordzê)
Ora (Hérémence, valês, qui veut aussi dire maintenant)

19/03/2015

A fin de chenanna , les niolâ/nioules et quâques plodzes pôrrènt écovâ la polluchon de peufâ finâ

Bonzhô a tuî et totâ,

Depouès l'èntran du mê(k) de mâ, nos z-èns yu du bîo tèmps (tin), quasu tantqu'a ora. Mas  depouès demènze pachâ, lo 15 (quinje), la polluchon de peufâ finâ  a pôssu (-chu) crètre dejôt la hiotâ-prèchon.

A fin de chenanna, Dessèndo lo 21 (vinte-yon) et demènze lo 22 (vinte-dou), lo tèmps va s'ennublâ et bayér quâque plodze et tôt-parî oun tchikà de nê(k) d'amoûnt les sondzon/son-chèrra*[sommets] . Mas demênze aprî-midzô, la bisâ va ja tornâ u payis avouè d'ê [de l'air] prod chè/sè(c). A mountagne, y farêt mé/mî frê(k), quasu -5 (mèns chin) degrès u-tô(r) de 1500 mètro.

Adon la bounâ novèla, l'est que ceti crouè tèmps porrêt écovâ [balayer] tôta la peufâ fina, et dinse/acheïn* nos porrèns més chôfflâ comènt fô.

En aprî de delon lo 23 (vinte-trê) tantqu'a demârs, nos arèns bèn de solè derèns lo payis Arpitan.

A'revêre a tuî et totâ et tant qu'a premîr [à la prochaine , exp. valaisanne]

*: évolène

 

Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)

 


podcast

lionel fontannaz, patois, arpitan, francoprovençal

 

lionel fontannaz, patois, arpitan, francoprovençal


13/03/2015

A fin de senanna dedinvê (u Sud) des niolâ et des rinchâ , defourvê (u Nô) prod sèc/chè/cheu.

Bonzhô a tuî et totâ,

 

Depouès quâques zô(ss) nos z-èns yu/jyouk* [avons eu] du bîo tèmps/teïn, mas la polluchon de peufâ/peussâ finâ [poussière fine] a pôssu crêtre [augmenter] avouè ceti bîo tèmps.

Les pollens de vernâ [aulne] z-ènt tôt-parî crèchu, adon
ceti  bîo tèmps l'est unâ poutâ/difficoltâ/maleïnnetà/brûtirî por chofflâ por lù moundo qu'a d'allergie.

A fin de senanna/chenanna, unâ bachâ prèchon va arvâ chu la gouye [mer méditerranée] et bayér bèn de niolâ/nioule et des vyazô [fois] des rinchâ de plodze chu la Val d'Aoûta et u Vâlê(k) dedeïnvê* (u sud), dé/dî Grant-chin-bernâ tant qu'u simplon. 

Defourvê (U nô), lo cièlo sarêt tôt mècllô [mélangé] de niolâ/nioule [nuages] et de rèyâ de solè atòs solâmènt oun petiôt risko  de carâ de plodze [averse de pluie, Genève, Savoie].

Depouès demècro lo 18 du mê de mâ, lo bîo tèmps va tornâ [revenir]  pertôt , defourvê et dedeïnvê.

 

Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)


podcast

 

Defourvê* (u Nô) :Au nord, côté vallée du Rhône. littéralement vers le dehors.
Dedeïnvê : vers le dedans des Alpes/ vers le sud des Alpes du point de vue d'un évolènard). littéralement vers le dedans.

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan

 

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan

 

lionel fontannaz, patois

 

 

Rècréacion:
Acutâde/ahuktâde du francoprovençal de Charvan/Salvan (Valais)
Ecoutez du patois de Salvan (audio, texte en patois et traduction)
Cliquâ inke - Cliquez ici

 

 

04/03/2015

Quâques jorn/zô(ss) de bisâ . Dejô et devèndrô unâ tormèntâ d'amoûnt l'Alpes

Bondzô a tuî et totâ,

Aprî quâque zô(ss) d'oura d'Altantica, l'oura va sofflâ/chofflâ drê(k) du Nô(rd).

Dejô et devèndro, y sarêt brâvamènt unâ tormèntâ d'amoûnt l'Alpes, atòs des côp 130 tant qu'a 160 km/h chu les son-chèrra (chu les sondzon les més hiôt).

Bas a plannâ, la bisâ va tôt-parî sofflâ/choflâ, la-quintâ sarêt prod fortâ dejô et devèndrô dèns lo carrô de Dzenèvâ. A fin de senanna/chenanna la bisâ va décrêtre a cha-pou (peu à peu).

chouk a mountagne y farêt unâ craminâ dejô et devèndro , utor de -10 (muèn dièje) degrès (-10° utor de 2000mètro)

Atòs ceta bisâ, y'arêt prod de solè, et des vyazô solâment quâque niolâ/nyòoule*.

 Acutâde lo texto (Ecoutez le texte)


podcast

 

 

lionel fontannaz, patois, arpitan, francoprovençal, oura, bisa

L'oura u-tôr de 3000 mètro

 

Récrèacion:
Oun lyèvro èn patouè savoyard chu les bètyes ..
Francoprovençal = Arpitan = Patouè u-tor du Mont-Blyan

betyes.jpg

Por atsetâ ..