05/10/2014

Oun Viking que devuje (parle) lo patouè d'Oleïnna (Evolène) ...et bèn chu la prèvijon du tèmps en patouè.

Bondzô a tuî et totâ,

Sè lo mê de septèmbro ère més tssô/tssâ [chaud] et a yu/jyu/jyouk* mès de solè que cèn qu'est normalo por oun mê de septèmbro, l'èntran du mês d'octobro  tôt-parî sarêt/charêt franc tssô/tssâ, mès tssâ que normalo.

Por la fin de sennana/chenan-na, y farêt tssô/tssâ atôs du solè dessendo/duchàndo*. Chu lo platè Suisso y'ara oncora de prin enùblo* (nyola bassâ=stratus) a l'èntran de la matêna . Mas lo solè va tuhayè* dèvant mid-jorn/midzô/myezô*. U Val d'aoûta, le cièlo va s'ennublâ a cha pou dé lo pièmont, et quâque gôta sârènt ja/dza possiblyô.


Demenze/dumèïnzu*, lo tèmps sarêt ennublo pèrtôt et y va plojyè donkedon (plovêr des côp). En Vâlè(k), y'ara oncora oun tchikà de solè dèns la matenâ.

Delon, y'ara oncora quâque nyola dèns la matnenâ, mas le solè va tôrna a cha-pou. U Val-d'Aoûta, lo tèmps sarêt oncora franc ènneblo/enùblo atôs quâque plodze.

Demârs tant qu'a devèndro lo 10 (dije/djiè) d'octobro, lo tèmps sarêt franc tssâ atòs des genta/dzinta rayà de solè.

Por lo méten du mês d'octobro, lo modèlo mètèo montront todzô des situachon de foehn (yènss*) qu'y pôrrênt balyér de groussâ rolye u Val d'Aoûtâ et chu lo fllanc du midzô des Alpes Vâlèjan-na.

 *: mot d'Evolène (prononciation pas garantie, j'en parlerai avec mes amis d'Evolène)

 


Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

 

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan, Evolène, Olèïnna, stratus, niola bassâ, octobro

lionel fontannaz, patois, francoprovençal, arpitan, Evolène, Olèïnna

Rècrèacion : Oun Viking que devuje (parle) lo patouè
Un viking (Normand) qui parle le patois



Un viking qui parle le patois d'Evolène par meteo_patois_arpitan

Oun Tchikà de môss du patouè d'Oleïnna
Un peu de vocabulaire du Patois d'Evolène

  • Chorecherèïn, adj. Se dit du ciel clair au-dessus du brouillard.
  • Tuhayè (p.p.-à), v.i. Traverser le brouillard ou de petits nuages, en parlant du soleil.
  • ênfornà, v.t. et i. l.Introduire dans le four;2.Avaler, engloutir rapidement; 3.Devenir
    très nuageux, en parlant du temps.
  • ênkotsonnà adj. l.Brouillé au point de nuire au travail; 2.Se dit d’un ciel couvert de tout
    petits nuages séparés
  • ênublà, v.r. Se couvrir de nuages.
  • 1.enùblo, adj. Couvert de nuages.
    2.enùblo, n.m. Nuage: prin enùblo, stratus.
  • arrùhyo, n.m. Soleil, mot ancien. Cf. solè.

Commentaires

Sympa la vidéo. La langue est mélodieuse!

Écrit par : hommelibre | 03/10/2014

Les commentaires sont fermés.