04/07/2014

Aprî les damajô fé par les orajô, l'tèmps sarêt prod variablyô...pas tant bon por lo fèn et lo recôr.

Bonzho a totâ et a tuî,

Aprî lo orajô de devèndro qu'ènt balyé prod de damajô (-dzô), le tèmps (tin) sarêt (charêt) pas tant bravâ. Y'arâ bèn des côp oun bocon de solet, comèn (min) dèssendo pèndànt la jornivâ et tôt-parî des viajô/yâdzo lo demènge.

Mas les âtres jorn/zho de la senan-na/ chenan-na que vint, sarêt prod/preu èn-neblo, avouèc solâmènt/s'lmin quâques ècliapâ/ rèryâ de fèleux [éclaircies]. Mas surtôt y va plyuvre/plouvre prod sovènt. Delon y va plouvre brâvamènt, demârs et tôt-parî demècro y sarêt pletout des câra de plodze [averses]. U Val d'Aoûta et asse-bèn u Vâlès demârs aprî-denâ lo rèryâ de solet [éclaircies] pôrrènt èthre més lardze [large].

Fô bèn dêre que ceti crouye/kroué tèmps sarêt pas tant bon por lo payijan que dêvont seyér [faucher] lo fèn [foin] et lo recô(r) [regain] !

 Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

lionel fontannaz, patois, arpitan, francoprovençal, lo fèn, lo recôr, foin, regain

topelement.jpg

Tribune TDG
unâ "fan zone" ècliapâ pèrs l'oura des orajô (Bellerive, Lôsenâ)

 

5982967.image.jpg

RTS
égan-na dèns lo tyanton de Vôd = inondation dans le canton de Vaud

 

 

Les commentaires sont fermés.