05/04/2014

Sable du désert, pic passager de particules fines ?: l'oura du midzhô peûsse du sablia du payis sarasin tant qu'au payis Arpitan

Bonzho a totâ et a tuî,

L'oura [le vent] que sofflye du midjorn (midzhô) [du midi/sud] a peûssâ des niole et tôt-parièr du sablia/ de l'arêna [sable] du payis sarasèn (sarasin) [sahara]tant qu'a nouthra payis.
Pot-éthre arens nos du sablia dessus les ôto devendro l'arbâ [vendredi à l'aude]? Adonc y'ara fôta d'ècovâ(r) [besoin de balayer] les vouètura/machina/les ôto !

Dessus l'imajô(-zhô) satelita (sateulita)  nos pôvèns vêre le sablia, l'est d'unâ colô(r) rousa (rouza).

Me demando sè le picô de peufâ [poussière] finâ (PM10) pèrs chièz nos sant rappô ux sablia qu'est modâ depouès le payis sarasèn.

Bonâ nuèts ..u bôna jôrnivâ


Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

 

arpitan, francoprovençale, patois, lionel fontannaz, pm10, peufa, sable du désert

arpitan, francoprovençale, patois, lionel fontannaz, pm10, peufa, sable du désert

pm10_1.JPG

 

Prèvijion des peufâ sofflâ pèrs l'oura

018.gif.png

024.gif.png

030.gif.png

042.gif.png

Sôrsa: Univèrsitâ d'Athèna

 

Articlô de MètèoSuisso dessus ceta niola de sablia

Commentaires

Une grosse masse nuageuse, compacte et ronde (blanche sur l'image satellite N/B), et qui faisait quasiment le diamètre de la France, est montée du sud depuis 2 jours. Elle a assombri la fin d'après-midi hier (en teinte presque sépia). Elle était donc pleine de poussières. Je comprends mieux la diminution de luminosité.

Écrit par : hommelibre | 04/04/2014

Les commentaires sont fermés.