31/03/2014

De delon tant qu'a demècrô du solet.. dejô ja muèn de solet. Devèndro des nioles et des ploge(-dze)

Bonzho a totâ et a tuî,

Près chièz nos y'arat oncora brâvament de solet/chowè de delon tant qu'a demècrô, avouèc des côps des nioles hiôtes que pôrrent trafolyâ(r)  le cièlo de nouthron payis Arpitan.

Dejô, y'arat oncora prod/preu de solet, mas les nioles d'amont les mountagnes pôrrens balyér quâques câra de ploge (-dze).

Devèndro, nos fôdra contâ(r) avouèc oun tèmps (tin) prod/preu èn-neblo et y plovrâ oun pou pertôt.


 Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, primevère, pipèta

Des pipèta (primevères) et des violèta.


 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois

Genèva a l'ârba dessendo 29 (vinte-nou) de mâ(rs) 2013.
U luèns nos pôvens vêre le môle et tot-pariès le Mont-Bllanc

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois
Genèva dessendo 29 (vinte-nou) de mâ(rs) 2013 a la vêprennâ
Le cièlo l'est tôt trafolyâ de niole hîote.


 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois
Genèva a l'ârba dessendo 29 (vinte-nou) de mâ(rs) 2013.



28/03/2014

Depouès devèndrô du solet/chowè dèns tôt le payis Arpitan..et Gaston Lagaffe en Patois !

Bonzho a totâ et a tuî,

La bâssa prèssion (-chon) qu'a oncora balyèr a nos tant qu'a dejô oun cièlo partagièr èntre des niole, des rèryâs de solet et decé-delé yona-u-dou carâ de nê u de ploge(-dze) va modâr de vers l'Atlantico.

Depouès devèndro tant qu'a delon nos arèns brâvamènt du solet/chowè/féleûx dèns tôt le payis Arpitan.
Adonc la fin de senan-na sarât franc brâva/gènta/dzinta por modâr fâre du ski èn âtre viâjo/yadzô.

A'revêre , Arvî a totâ et tuî

 Acutâde le texto (écoutez le texte)

podcast

 

lionel fontannaz, arpitan, patois, francoprovençal, savoyard, savoyâ

 

Unâ câra de ploge et de nê tôt mècllô. Y margote (Margotâr).
Cetos jorn passâ (sto zhor pachâ)

 

lionel fontannaz, arpitan, patois, francoprovençal, savoyard, savoyâ

lionel fontannaz, arpitan, patois, francoprovençal, savoyard, savoyâ, gust, gaston lagaffe

Gaston Lagaffe en Arpitan Savoyard

Gust en Arpitan de Savouè

lionel fontannaz, arpitan, patois, francoprovençal, savoyard, savoyâ, gust, gaston lagaffe

lionel fontannaz, arpitan, patois, francoprovençal, savoyard, savoyâ, gust, gaston lagaffe

 



23/03/2014

Prod frêd la senan-na que vint, y va margôtâ(r). Oun riskô de gèlâ/dzhèlâ bas a pla-na

Bonzho a tôta et tuî ,

Aprî les rôlye [grosses pluies] de dessendo [samedi], le tèmp de demènge sarat prod en-neblo avec des câra de nê d'amont 700m, Surtôt dèns l'Arp et assen-ben dèns le jura (dzura).

Demenge tantôt quâque rèyâ de solet pôrrènt s'uvrîr dessus le Platè et asse-ben dèns le val d'Aoûta.

Delon tant qu'a dejô , y sarât frêd, prod variablyô avouèc des côp des brâva rèryas de solet surtôt bas à plan-na, mas u contrarô y'arat des côp prod de niole dessus les mountagnes avouèc des viajô/yadzô des câra de nê [averses de neige] . Delon et demârs Y pôrrêt  margôtâ(r) bas a plan-na u-tôr de 600-700 mètro.

A l'ârba [l'aube] y farâ sovènt des gèlâ / dzèlâ [gelées] bas a plan-na.

A'revêre a tôta et tuî

Quâque notâ du glossèro de Monsiôr Viret:
GIBOULÉE nf., pluie soudaine et de courte durée // petite averse, qui a lieu au
printemps, accompagnée ou non de ~ grêle /// grésil /// neige : anbushe (Saxel),
ptyouta kâra* [petite averse] (Albanais/Alberville) ; maronzhe du tin (Annecy), R.
COD. maronâ [murmurer] >< ly. marôjo [printanier] < mars ; kolére du tin (
Thônes). - E. : Joseph.
A1)) v., faire des giboulée de neige, de neige mêlée de pluie : margotâ vimp., C. é
margôte [il fait des giboulées] (Chambéry).
*Kâra en Arpitan ORB s'écrit câra

 

3447786819.jpg



La clusaz/clusâ 22.03.2014

3447786819.2.jpg


Le trê por uvrî les botelyes !
tirer: teriér, je tiro, var. treyér, je treyo ; trère ; tiré teriê / treyê ; tresu / trèt² p.passé .

21/03/2014

Dessendo et demènge oun crouyô temps avouèc de la nê que va allâ d'avâ 1000m

Bonzho a totâ et tuî,

Nos arêns oncorâ quâques jornîva (zornivâ) avouè du solet/chowè et des tempèraturâ de fôr-temps/fourî [printemps] avouèc més de 20 dègrès.
Oun bravâ temps (tin) avouèc de l'ê [l'air] franc nèt/pôpro [propre], por cen que depouès le 16 de mâ(rs) l'oura a ècovâ la peufâ/puça PM10 [poussière]. Adonc ora, nos pôvens sofflyâ(r) sen dangièr.

Hormis quârque niole èntre demârs nuèt et demècrô matenâ, y'arât brâvament du solet/chowè tant qu'a devendro.

Mas, èn fin de senan-na (chenan-na), le temps (tin) sarât en-neblô. Oun crouyô temps dessendo et demènge, yô que va plôvre/plôve. Y nêvra asse-ben dessendo u-tôr de 1400 mètro (mèl-catrô-chin) et demènge quasu bas à plan-na , u-tor de 700-800 mètro (cha-chin, oui-chin) . Demènge aprî-mijôr (aprî-midzhô) èn Vâlès et tot-parièr u Val d'Aoûta les nioles vont pôver s'uvrîr/se dèfremâr avouèc quâques rèryâ de solet/chowè.


Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

 

jourpm10v.png

Obsèrvacion (-chon) de peufâ/puça près Genèva (Dzenèva)

 

 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois, alpes, léman

Delon 17 de mâ(rs) a l'arbâ .

 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois, plateau suisse

Dèns la pay-is de Bârne (Berne) , dé coutâ Schwarzenburg

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois, plateau suisse

Schwarzenburg (Be) 17.03.2014

 

Le temps de ceti hivêr:


podcast

L'hivêr 2013-2014 (dou-mile-trèje/dou-mile-catorje) [mile=meùle] at ètâ le trêsiémo hivêr le més chôd (tssôd) depouès l'èntran des obsèrvacions y'a 150 an (chen-chin-quante), por cen que l'oura a surtôt sofflâ depouès le mijôrn (midzhô) èn balyèn de l'ê prod dôx et franc molyèn. L'est cèn qu'a communicâ MètèoSuisso dessus sa pajô internet..
http://www.slf.ch/avalanche/img/hsrel_fr_c.gif

Por cen que le fôhn (le mèdgie-nê) a sôfflâ ben des côps, ceti hivêr l'est le més chôd dèns les combâ a fôhn de la Suisso Alemanda depouès les premîrs mesura qu'ont ètâ fête per lé.
Dé coutâ du canton (tyanton) du Jura (Dzura), bas a plan-na decé-delé y pas yu yonâ jornîve avouèc la tempèratura maximum desôt zèro dègré, adonc pas d'aprî-midzho avouè des gelâ (Dzelâ).
Le dârî côp que nos ens yu unâ situacion dinse, l'ère pèndant l'hivêr 1876-1877 (dijouichin-sètante-chi et dijouichin-sètante-châ).

De l'âtre fllan de l'Apes, du Val d'Aoûta tant qu'au Tessin (-chin) l'est tombâ bravâment de ploge (pliodze) bas a plan-na, mas surtôt brâvament de nê dèns les mountagnes. Mas,tot-pariér y'a nêvu prod de viajô/yadzhô bas a plan-na.
U Tessin, l'est le premîr viâjô/yadzhô qu'y l'est tombâ atant de ploge (-zhe) et de nê.. MètèoSuisso pèrs Lugano a mesurâ 689 millimètro (chi-chèn-ouitante-nou millimètro) de dècembro tant qu'a fin de fèvrî.. adonc l'est més de 160 (chin-chouèchante millimètro) que le darî recordô de l'hivêr 1950-1951 (milenouchin-chinquante- milenouchin-chinquante-et-yon).
Dèns les mountagnes y'a nêvu brâvament, dèns le pay-is d'Engadine y'a nêvu quasu 4 (catro) mètro de nê èntre dècembro et fèvrî.. Achëin, l'est le doujièmo hivêr avouèc atant de nê depouè 150 an u midzho de l'Alpes. Dèns la Vâlès (wayè) et le Châblès, y'a assen-ben yu brâvament de nê..

http://www.slf.ch/avalanche/img/hsrel_fr_c.gif

Avouèc ceti temps (tin) dôx, les pollèns de alôgnî/alâgnér/côdra (noisetier) et tot-pariér de vèrgna (aulne) sant arevâ èn avance . Les pollèns d'alôgnî z-èrant quasu 10 (diéx/diéj) jornîve èn avance et les pollèns de vèrgna quasu douve senan-na (chenan-na).
Adonc ceti hivêr l'ère prod drôla, franc dôx et molyèn, mas avouèc ben de nê dèns los z-Alpes du pay-is Arpitan .

Sôrsa : MètèoSuisso et SLF

hsrel_fr_c.gif

11/03/2014

Oun âtre senan-na de solet .. L'est quasu le fôri/furî/fôrtemps. Unâ pancartâ èn Arpitan èn Savouè .

Bonzho a tôta et tuî ,
Adonc depouès dejô le temps l'ère franc bîo dens tôt le payis Arpitan. Dessendo et demenge nos ens y-u brâvament [beaucoup]du solet!

La semanna (chenan-na/s'nan-na) que vint serât tot-parièr unâ semanna de salway et pro dossâ.. Y sarê quasî le fourî / fôrtemps [printemps] avouèc tantôt des tempèraturâ èntre 15 et 18 degrè (intre quinje et dijè-oui degrè)

Bonâ senanna!

 Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

Vocabulaire:
Le printemps:

Le Fourtin (Nendaz, VS)
Le Fourteïn (Olèïnna, Evolène, VS)
Le Furi (Fribouâ , FR) / Forî (Savouè, Morzine, Canton Vaud)
éforié : Le-z-Amaveulle (Val d'Aoûta)
Le fouryi : Euntroù (Val d'Aoûta)
L'ifouryì : Tsarvensoù Vapeleunna (Val d'Aoûta)
Foés : Arnà (Val d'Aoûta)

Le salyifur / salyifeûr (Ht-Savouè , Larringe. Bellevaux)
Le salyi / le salyî: Evian (Ht-Savouè) , Vaud
Le prêtan : le printemps
La sortya : la sortie (début du printemps)
Notes:
defur/defôr = dehors
Salyir = sortir
Le printemps est donc le moment ou l'on "sort-dehors"... ou l'on sort le bétails dehors.
Cliquez pour écouter les divers version en Arpitan du Val d'Aoste.

 



image.jpg
La nê, le lè/lac/acke et le cièlo (Demenge le 09 de mâ(rs) 2014)



image.jpg



image.jpg



image.jpg



Adonc ceta senanna (chenan-na) y'a ju la premîr pancartâ èn Arpitan èn savouè a "Arvelâ" ( èn francês Arvillard).. Quinta brâva novèla !!

Mas sè te (a)gouète ben u-tôr de tè, te pô tot-parièr vêre d'âtre pancartâ que sont quasu èn Arpitan :
Vêtia (vêque ) quâque ècsemplo .
"Chez les vesin" pèrs thollon , yô que "vesin " est le mot "voisin " èn Francês .
"Laprau" que vô dêre "le près"( ORB le prâ). Des côp / viajô /yadzo y s'ècrît "le Praz" dessus les pancartâ .
Et por fornî, le môt "Bosson" (ORB bouèsson) por "buisson" èn francês .

Adonc nos fô uvrî les ju por vêre tôt cen et le montrâ a d'âtre ..

La mountagne la "dent d'oche" yô que le môt oche vôdrê dêre (dre) "l'entaille". L'encrenâ vô tot-parièr dêre "l'entaille " et y'a quâque câro que se nômont dinse/acheïn ..

Adonc bonâ senan-na et balyèd mè des imajô de pancartâ avouèc des môt/môss ja èn Arpitan...