23/03/2014

Prod frêd la senan-na que vint, y va margôtâ(r). Oun riskô de gèlâ/dzhèlâ bas a pla-na

Bonzho a tôta et tuî ,

Aprî les rôlye [grosses pluies] de dessendo [samedi], le tèmp de demènge sarat prod en-neblo avec des câra de nê d'amont 700m, Surtôt dèns l'Arp et assen-ben dèns le jura (dzura).

Demenge tantôt quâque rèyâ de solet pôrrènt s'uvrîr dessus le Platè et asse-ben dèns le val d'Aoûta.

Delon tant qu'a dejô , y sarât frêd, prod variablyô avouèc des côp des brâva rèryas de solet surtôt bas à plan-na, mas u contrarô y'arat des côp prod de niole dessus les mountagnes avouèc des viajô/yadzô des câra de nê [averses de neige] . Delon et demârs Y pôrrêt  margôtâ(r) bas a plan-na u-tôr de 600-700 mètro.

A l'ârba [l'aube] y farâ sovènt des gèlâ / dzèlâ [gelées] bas a plan-na.

A'revêre a tôta et tuî

Quâque notâ du glossèro de Monsiôr Viret:
GIBOULÉE nf., pluie soudaine et de courte durée // petite averse, qui a lieu au
printemps, accompagnée ou non de ~ grêle /// grésil /// neige : anbushe (Saxel),
ptyouta kâra* [petite averse] (Albanais/Alberville) ; maronzhe du tin (Annecy), R.
COD. maronâ [murmurer] >< ly. marôjo [printanier] < mars ; kolére du tin (
Thônes). - E. : Joseph.
A1)) v., faire des giboulée de neige, de neige mêlée de pluie : margotâ vimp., C. é
margôte [il fait des giboulées] (Chambéry).
*Kâra en Arpitan ORB s'écrit câra

 

3447786819.jpg



La clusaz/clusâ 22.03.2014

3447786819.2.jpg


Le trê por uvrî les botelyes !
tirer: teriér, je tiro, var. treyér, je treyo ; trère ; tiré teriê / treyê ; tresu / trèt² p.passé .

Les commentaires sont fermés.