05/03/2014

Depouès demècrô la bisa va nos balyér oun tèmps myôr. Depouès dejô y'arâ oun tèmps de solèt !

Bonzho a tuî et totâ,

Le crouyô tèmp ne sarât/serêt pas mé [ne sera plus]!
Sè tant qu'a [si jusqu'à] demârs le cièlo sarât tôt mècllô/méhyo [mélangé] de niole et de rèryâ de solèt/chowè/féleûx, depouès demècrô la bisa va sofflâ(r) et balyér [donner] oun bocon/oun tchikà [un peu plus]  de solèt bâs a plan-na.
Depouès dejô la hîote-prècion (Prèchon) que vint des Açores, va balyèr dens tôt le payis Arpitan oun temps (tin) de solèt/ de salway.Mas dessus le Platè Suisso, a l'ârba [aube] et a l'èntran [début] de la matenâ fôdra contâ(r) avouèc quâques niolans [brouillards/stratus].

 A'revêre a totâ et a tuî


Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast


rappel jour de la semaine: delon , demârs, demècrô, dejô, devendrô, dessendo,demenge (-ze)

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois
Demâr le 4 de mâ(rs), lès premîrs rèryâ de solèt près Genèva (Dzenèva)

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal

Les commentaires sont fermés.