16/02/2014

Delon et demârs doves bravâ jornâ. Demècro oun crouyô temps. Dejô farât ja myôr.

Bonzho a tuî et totâ,

 

Le temps des jorns (zho) passâ:
nos pôvens dêre (dre) que nos z-ant yu oun crouyo temps (tin) [sale temps] pèndint les jorn (zho) passâ, avouèc des tormintâ de fôhn et asse-ben de l'oura [vent]Atlantico franc fôrt qu'a sofflâ dens tuî le pay-is Arpitan.
Nos z-ant yu de la ploge (plodzhe) bas a plan-na, mas asse-ben de la nê [neige] dens le Vâlès centralo.
La dèrrîr pertubachon l'a traversâ (traècha) l'Alpes tôt pllan [lentement/doucement], adonc dens l'Alpes y'a nêvu oncora la nuèts passâ et totâ la jornâ (zornâ) de demenge . Demenge l'a surtôt nêvolâ
[neiger faiblement]

Pôvêd lyère quârque èsplicachon rappôr ux torminta des jorn passâ

Tempête "Tini" du 13 février 2014

Tempête de foehn du 10 février 2014

Tempête dans les Alpes 26 janvier 2014

Le temps de la senan-na (chenan-na) [semaine]que vint:
Delon, ceta perturbachon va chin-dotâ balyér [donner]oncora quâques nioles [nuages] dens la matenâ dens l'Alpes, mas a cha-pou [peu à peu] le solè/chowè va s'imposâ(r).

Demârs sarat una jornâ de salway [ensoleillé], avouèc du fôhn ens Vâlès.

Demècro, l'oura du mi-jorn (midzho) [midi=sud] va aduîre/aportâ des nioles et de la nê du Val d'Aoutâ ux Simplon (Chimplon). De l'âtre coutâ de l'Alpes, le temps (tin) sarat prod variablô avouèc solament (s'lamin) quâques gottâ de ploge et oun bocon de nê d'amon 1200 mètro.

Dejô, y sèmble (chimble) que ceta jornâ sarat prod sè(c) [sèche/sec] avouèc du sole/chowè/féleux. Mas tantô les nioles de la pertubachon de devendro pôrrêt ja en-neblo [ennuager] a cha-pou le cièlo.

A'revêre a tuî et totâ.


Acutâde le texto (écoutez le texte)
podcast

 

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal, patois, météo



La sage, val d'Hèrens le 16 de fèvrî 2014



La sage, val d'Hèrens le 16 de fèvrî 2014


La sage, val d'Hèrens le 16 de fèvrî 2014


La sage, val d'Hèrens le 16 de fèvrî 2014


Différences et richesses phonétiques
du patois du Valais

Les commentaires sont fermés.