24/10/2013

1) Aprî la plozhe, du sole (cholè) et oun tin franc deu. 2)Lyon et Genève, quasi l'mémo patouè .

Bonzho a tui,

Demécro, l'est tonbâ des  SÈLYES (seau)dsu dzenèva, u-tôr de 30 millimètro de plozhe.
Aprî les groûssa rolye de demécro, l'tin d'vindra franc myô. Depouès Dejô et pot-étre tant qu'a la fin de sta seman-na, le tin devindra preu sè et oncorâ deu, avouè du soleu (cholè, féleû, chèlà) , et bin-chu quârques brolyâ et niola bassâ dens la matenâ chu la plan-na.

 Acûtâde le texto inque:
podcast

lionel fontannaz, arpitan, francoprovençal
Dzenèva dsô la plodzhe, 23 ottobro 2013
(vinte-trè ottobre doux-mèlo-trèje)

Ecriture Francoprovençal (ORB)
Demécro, l'est tonbâ des  SÈLYE dessus Genèva, u-tôrn de 30 millimètro e ploge (plôve).
Après les grôssa rolye de demécro, l'temp devindra franc miexls. Depouès Dejô et pot-étre tant qu'a la fin de ceta seman-na, le temps devindra prod sè et franc dox (doux) avouèc du sole et ben-sûr quârques brolyâs et niola bassâ dens la matenâ sur la plan-na.

Pour la traduction voir le blog précédent.


Francoprovençal / Arpitan de Liyon, l'est quasi mémo de nouthron lengoua de Dzenèva et de la Savouè:

(Grant marci a nouthron ami arpitan de Liyon Stéphane Girard)

Paroles du jorn : aprés l'oura, la plôve /plèvi/: après le vent, la pluie
(a Genève l'oura = l e vent, le mot plôve a aussi été utilisé)
- gouarouf /garò/: plêve més abondentes... o est bentout a côsa que cela plêve at una origina du diabllo?
- radâ /radô/ : plêve abondenta et côrta : ==> idem à Genèva et Savouè : unâ radâ de plozhe ou unâ câra de plozhe.
La plêve at tot plen de façon de chêre :
- plôvre /plourë  : idem à Genèva , y va plôvre
- molyér /mòyî => Genèva : tôt moyin : tout mouillé, humide
- molyassiér /mòyasî/
- pluvinyiér /pluvinyî/ : petiôta plêve fina : => Genèva , y va ploviner
- brésinar /brèzinô/: comenciér a plôvre (des brèses = un pou)
- fumassiér / fumasî/ : plôvre trés fin que fét coment la fumiére
- pecassiér /pikasî/ : grôsses gotes que chèyont u dèbut et fin de la plêve : "o picasse solament"

Les commentaires sont fermés.