05/09/2013

Genevois Savoyard même patois..tous unis pour une même région: Kin l'Arva et l'Rôno s'cocolont

1) Ecriture dialectique "Savoyarde-Genevoise"
L'edye qué vin d'Mont-Blyan, l'Arva, tôte naîra, tôta kofo, tôte anpakotâ s'apond avouè l'edye qué vin du Rôno, lakin(t)a è preu klyâ, p'être oun bocon trô proupo in-aprî avêr passâ din la vèla dé banka. Kin lé dove s'apondont, le maryazho de sèla-tyeu è franc bravò...ouna danfa d'amou, ouna polka de l'Arpes.. El s'inbrachont, s'mimolont, s'mamotont, s'bèkotont, s'balyont dé mimi ...et tot-paraî s'mâmont , s'dorlotont, se kokolont, se koukounont, s'kajolont, se nyo-nyotont, se nyoulont.. et dinse fâsant dé vortolyon, dé virolé de plyézy s'enmondont bas pèr le midzo, pèr Lyion et à la fin dé fin pèr le Pay-is provençal qué n'è pâ l'leu, s'méklyant avouè l'edye d'la goulye (d'la mêr) . Lé, d'manderont au sèlâo (soleu, fèleû) d'lé retorna (se r'vrî), in niola, in plodzhe, u in naî dsu leu pay-is Arpitan, d'amon lô bèla mountanye, por oncô oun âtre coup, pèr Genèva fâre sta danfa d'amou.


podcast


2) Translation en écriture ORB (Orthographe de référence)
L'égoua que vint du Mont-Bllanc, l'Arva, tota nêre, tota cofâ, tôta pacot(u)a s'apond avouèc l'égoua que vint du Rôno, laquinta est prod cllâr, pôt-étre un bocon trop p(r)ôpro en-aprés avêr passâr dens la vela des banca. Quand les dove s'apondont, le mariâjo de cetes-ce est franc brâvo. Unâ dance d'amou, unâ polka de l'Arpes. Ils s'embraçont, ...., se bèsont, se balyont des mimi...et tot-pariér se dorlotont, se pelotont, se cocolont, se coucounont... se cajolont, ...et d'ense fesant des torbelyon, des foleton, des revolyon de plèsir s'emmodont bâ pèr le midi, pèr Lyion et a la fin des fin pèr le Pay-is provençal que n'est le lyor, s'mècllant avouèc l'égoua de la mar (de la gôlye). Ilé (inque), demanderont au solely, de les retornar, de les reveriér, en niola, en ploge, u en nê, dessus lyor payis Arpitan, d'amon les béla montagne, por oncora un ôtro côp, pèr Genève, fâra ceta dance d'amou.



lionel fontannaz, arpitan, rôno, arva, francoprovençal, l'égoua



3) ..en Français..
L'eau qui vient du Mont-Blanc, toute noire, toute sale, toute boueuse, se rassemble avec l'eau qui vient du Rhône, laquelle est bien claire, peut-être un peu trop propre après avoir passer dans la ville des banques. Quand le deux se rassemblent. Le mariage de celles-ci est si joli.. une dance d'amour, une polka des Alpes. Ils s'embrassent ... se donne des baiser, .... et également se dorlottent, se pelotent, de cocolent, ..se cajolent.. et ainsi en faisant des ...des tourbillons de plaisir partent vers le sud (le midi), vers Lyon et pour finir vers la provence qui n'est pas le leur, se mélangeant avec l'eau de la mer ( de la gouille). Là, ils demanderont au soleil de les ramener, en nuages, en pluie
ou en neige sur leur pays Arpitan, sur leurs belles montagne, pour encore une autre fois, à Genève, faire cette danse d'amour..


 

Les commentaires sont fermés.