09/05/2013

Dé groûssâ rolye din la né de dejô à d'vendrô. Demeinzhe d'la naî d'amo 1000m


podcast
Bonzhor à tô, Bonzheur à tuê,

Dejô de l'assêchon, on bocon de sèlâo, y'ara fôta d'oun paraplu dévan l'vêprô: 

 

L'matin de dejô, l'syèlo sara à maytiâ avouè  de niola et dé rérya de sèlâo. Quaque gôtâ porran tonbâ dévant midzo decé-delé. Tantô l'syèlo va s'en-nebla ptyout à ptyou et vé lo vêprô Y'fara oun pouët d'tin. Y pluvrya pertô, et dé cou y tonberâ dé groussâ rincha, surtô din la né de dejô à d'vendrô.  Pertot oun orajô l'é possiblyô, nô porrran aouir le tônerô decé-delé.

 

D'vendro l'tin sara lanli-lanla; preu en-neblo l'matin avouè onco quaque gôtâ dsu le zhura et la plan-na. Mâ din l'Arp et le Valêse y pluvyra, dé cou dé groûssâ rolye porran assé-bin tonbâ dévant midzo. Vé midzo le syèlo sara à maytiâ avouè dé niola et dé carâ de sèlâo; dé radâ de plyozhe saran possiblyô léno dé mountanye.

 

L'tin d'Dessendo lé 11 (onje) dé mé et demeinzhe le 12 (doje).
L'è prévijon per sti dou jôrna l'an changiâ preu sovin. U darî novèl
nô pouvein dzha dêre que demeinzhe sara mé crouyo que dessendo... Dessendo dé cou y'ara dé bèla câra de solè, l'aprî-midzo quaque rincha saran possiblyô din lé mountanye. Demeinzhe, l'tin sara mé frâ avouè dé niola et dé cou dl'a ploge (plyozhe), et tôt-paraî dl'a naî d'amo 1400 (mélo-catro-sin) mètro à 1000 (mélo) mètro..

 

Arvî à tôt , Arrevêre à tuê et boun'achêsson.

Vocabulaire:
l'Arp: les Alpes
né: nuit
Léno : en haut (=d'amo, d'amont)
dé cou : dé fois
dévan l'vêprô : avant la soirée
y'ara fôta d'oun paraplu : avâi fôta = avoir besoin
tantô : tard dans l'après-midi
Pouët d'tin = crouyo tin : sale temps (Pouët = cochon =caillon)
darî : dernière
èreuza : èreu (heureux), (-za) féminin
frâ : frais (froid)
tôt-paraî: également
naî:neige

 

R'guéta tôt-paraî l'vocabulèro dé jôrn passâ
= voir également le vocabulaire des jours passés.

 


 

Lionel Fontannaz,arpitan,francoprovençal,savoyard,l'tin shi no, météo en patois
L'è preu du s'abâdâ d'gran matin per s'enmodâ à l'uvra... mâ quinta plèji d'ètre tô solet à l'arbâ et de r'guètâ le sèlâo que s'abâde tôt paraî !
C'est assez dur (diffcile) de se lever tôt le matin pour partir au travail.. mais quel plaisir d'être tout seul à l'aube et de regarder le soleil se lever également... (traduction littérale)

 

Lionel Fontannaz,arpitan,francoprovençal,savoyard,l'tin shi no, météo en patois
demècrô le 8 (houi) dé mé 2013

 

 


 

Les commentaires sont fermés.