06/04/2013

Dessendo dé niola bassâ du solè d'amont, demeinzhe byo tin. frâ avouè d'la biza.

 

 Bonzho a tô,

l'tin shi no, arpitan, francoprovençale, lionel fontannaz

  Apoyî ché (iqué) per acutar lo messajô
(appuyer ici pour écouter le message complet)
podcast

Vêtia la rubrico, "Tè qu'è que sin-tye ?" L'atrô zho, y'é yu oun bouèbo que volyu pohî (fâre poya) su oun âbro, oun bouchèt de la cora d'écoulâ de Mont-Choisy à Geneva. l'è oun tôt novèl sport que cé fâ din lè vèla. Lé boubéo corzant et seutant in fâsin dé valdingâ quemein dé tchèvrâ. (*)

 

Vêtia (vêque) l'tin à tant qu'à la fin de sta sman-na et l'intran dl'a sman-na que vin:

 

  • Dessendo lé 6 (si, chi) d'avri: y 'ara dé mouai de niola bassâ l'matin, dè tyeu (de là) l'tin va s'amélyorâ avoué du solè, mâ onco dl'a bronma . Y fara on bocon frâ avouè d'la biza . Tantôt, quaque niolas plu hyaute s'remurerant dépouè lo pay-is de Lyon et Grenoblo. Su lo payis d'Aoûta y'ara on ou dou petyouta arosâes de plozhe,tô solet, su lé montanye avouè quaque flyoca d'amont 1400 (milo-catro-sin) mètro.

  • Demeinzhe lé 7 (cha) d'avri : Frâ por la saijon avoué din la mâtinâ onco quaque niola bassâ et dl'a biza, mâ assè bin du solè din la j(z)ôrnâ. Din l'val daoûta, ouna petyouta arosâes de plozhe tô solet d'amont lé montanye è possiblyo.

  • Delon lé 8 (Oui) et demâr le 9 (nou) d'avri : Y 'ara sovin dé mouai de niola avoué quâque plyozhe. L'oura va souflyâ depouè l'atlantico, oun vin que s'nome « la travèrsa » et que sara dè cou preu fôrt, assébin que su la plan-na que d'amont lé montanye.

    Arvî à tô, Arevêre à tuès

    Vocabulaire... lé mot san tot mèklo:

    Tantôt : l'après-midi .
    Tôt paraî: également
    remuar (s') : dépacer (s')
    dé mouai: de nombreux (-ses)
    petyouta arosâes de plozhe : aorsâes (averses à savièse), carâ en savoie.
    tô solet: tout isolé, tout seul

    L'oura: le vent
    La travèrsa: vent d'ouest (thèse dominique Stich)
    dè cou preu fôrt : parfois assez fort.


    (*) Voici la rubrique "Qu'est-de que c'est que ça"  ?" L'autre jour j'ai vu un jeune homme qui voulait grimper su un arbre, un arbre de la cours d'école de Mont-Choisy à Genève. C'est un tout nouveau sport qui se pratique (se fait) dans les villes. Les jeunes gens courent et sautent en faisant des acroabaties (valdingues) comme des chèvres .

Les commentaires sont fermés.