29/03/2013

Demeinzhe de pâke, la tempèratura va onco dècrêtre avoué dl'a biza.

Cougnèssein vô lo livro "Climat des Romands"? . L'é oun livro dé Martine Rebetez é Christine Barras que devese dé fasson (fachon) d'èsplikâ l'tin que fâ et tot paraî l'tin que farâ p'tétre. Tota lo esprèchon san éklyar(s)i de fasson scientifiquo.

IMG_4718.jpg


Oun tin fran fraî per pâke.

  • le Gran devendro lé 29 (vinténou) dé mâ : L'matin dèrriére carâ de soleu su l'pay-is du Vâlese, ôtremein l'tin sara sovin an-aneblo avoué de la plyozhe tantô, é dl'a nâi d'amont 1300 à 1500 mètro. qua(r)que carâ de soleu su l'pay-is d'Aoûta.
  • Dessendo lé 30 (Treinta) dé mâ : l'tin sara sovin en-neblo avoué de la plyozhe (Ploge). Su l'pay-is d'Aoutâ et dé coup su le Valèse, quaque carâ de soleu san possiblyio din la matinâ.

  • La sinta Demeinzhe lé 31 (Treinta-chon) dé mâ : l'tin sara fran fraî avoué dl'a biza,  lanli-lanlâ, avoué de carâ de soleu, mâ tot paraî dé niola, et decé-delé oune ptyouta carâ de naî d'amont 500 a 700 mètro .

  • La sinta delon, lé premi jorn du mai d'avri: L'tin sara sè, avouè preu de soleu. L'syèlo s'en-enblarâ vé la vêprenna. Mâ y farâ fran fraî avoué dé Dzala a l'arbâ..


    Vocabulaire:
    Dèrriére karâ de soleu : dernières éclaircies (averses de soleil!)
    La sinta delon : lundi saint
    Le Gran devendro : le vendredi saint.
    à maitya: à moitié
    L'tin dé la Gran semana à tant qu'à Pâke (Pâ-ty-e): le temps de la semaine sainte jusqu'à pâques.
    Mai d'avri : mois d'avril.

    y'ara dé niola bâssa ou dé broulyâ(r) = il y aura des nuages bas et dé brouillards.
    La bouèta à imazhe : la télévision
    "Ch(tz)alende su la lôzha, Pâk(ty)e au tizon." :
    por cein que :par ce que (vd)



    Extrait du Poème
    QUAND LES PRIMEVÈRES REVIENDRONT !
    d'Amélie GEX (1878) , Cf Thèse Dominique Stich.

    Soflla le vent, soflla la bisa !
    Noutros môrts plôront diens l'Égllése
    Le vent et los môrts sè quèsieront
    Quand les pipètes revindront !

    Traduction:
    Souffle le vent, souffle la bise ;
    Nos morts pleurent dans l'Eglise
    Le vent et les morts se tairont
    Quand les primevères reviendront !

  • (vo pouède vère d'âtro mo Patouè-Français su lé bultino météo dé jorna passâ.)

 

Les commentaires sont fermés.