21/03/2013

Acutâ (écoutez) l'premi bultin du tin prèzhi (parlé) in patoué: L'tin de dejô lé 21 dé mâ a delon lé 25 dé mâ 2013

  • Dejô lé 21 (vintchion )dé mâ :  L'matin oncoura dé mouai de nioles dèssu les montanye. Su la plan-na preu de soleu, é kake nioles. Su l'val d'Aoûta byo fèleû avoué l'vin du noo.

  • Devendro lé 22 (vintedou) dé mâ: Le soleu balyera bin su to le payi Arpitan, pouè adon l'syèlo sara on bocon tramèlu . y fèra dzha on bocon mè deu avoué 11 a 15 dègrè.

  • Dessendo lé 23 (vintetrè) dé mâ :  De bôn'hora dèrriére karâ de soleu, depués l'syelo va s'en-eblar, in-après y va plovre on bocon. Su lo valèse, l'fôhn soflyira, adan on bocon de soleu l'è onco(ra) bin possiblyo l'aprî-midzo.

  • Demeinzhe lé 24 (vintécatro) dé mâ : On crouy'tin avoué on mouaî de niola é kake plyozhe. Y va p'tétre plovre on pou mé per l'val d'Aoûta.

  • Delon lé 25 (vintésin) dé mâ : onco(r) en-neblo avoué dé la plozhe. La nâi tonberâ d'amont 1000 m (mélé mètrè)

    Apoyî ché (iqué) per acutar l'tin (prononcition pas garantie, si quelqu'un veut corriger la prononciation ..gran marci)
    podcast


    Vocabulaire :
    Aoûta : Val d'Aoûta , se prononce val d'oû-ta.
    Balyi(er): donner se prononce Bailler ,  . le soleil "donne" = le soleu balye. "
                   "Balye mé ouna vêrro de mès" = " Donne moi un verre de plus".
    Deu : doux
    Depués : ensuite ; dês adés, dêsi(n)que, ein aprî, in apré.
    Dèrrière : dernière. Dèrrièr (dernier)

    Bocon : on bocon = un peu
    Forî : lo forî , le printemps. mais aussi lo salyî, lo salyîfro, le salyîfur , (l'époque ou les troupeaux ressortent aux pâturage). Salyî = sortir + Defôr , dèfro = dehors
    Karâ: averse . Karâ de plozhe. Karâ de naî.
    Mé : plus (mé bèla : plus belle)
    Myo: mieux, (mio).
    Onco(r) : encore ; oncour(a).
    Tramèlu : l'syèlo sara tramèlu (le ciel sera voilé de nuages élévés). Lé trame=cirrus.

    Photo0338.jpg
    L'premî dzor du fo(u)ri , lé 20 dé mâ 2013 (dou-mélé-é-trèje)
    Lo marchî dé demecrô per l'égoua-vive.
    Y'a onco dé cortelyazho d'ivé: pasnalye (patenalye), tartifla (katifla), tchoû,cuerda (cûrda), pôro (porrâ), to paraî dé pomma, dé pere, é du fromajô!!


    Le premier jour du printemps, le 20 mars 2013.
    Le marché du mecredi au Eaux-Vives.
    Il y a encore des légumes d'hiver : carottes, pomme-de-terre, choux, courge, poireau, et également des pommes, des poires et du fromage !!

    Légumes: cort(e)lyazho, Zhardnazho, Jardenâzho.
    Jardin (potager): lo corti, lo courti
    Pasnalye = se prononce passe-naille.
    To paraî(î): également (tout pareil), on peut dire aussi "assebin"
    l'égoua, l'égue = l'eau


    lionel fontannaz photo patois arpitan
    Demecrô l'aprî-midzo, l'tin l'ire dzha myo avoué dé bèla karâ de soleu.
    Le fo(u)ri l'é pâ luen!!
    Kontr(o) la veprenâ, lo tonêro l'a baroto désu le dzura.

    Mercredi après-midi, le temps était déjà mieux avec de belles éclaircies.
    le printemps n'est pas loin!!
    En soirée (fin de journée), le tonerre a grondé sur le Jura.

    (Barotâ = gronder, è barôte = ça gronde, ouna barotâ = une brouette)

Commentaires

Gramaci, y'est on vrè pliési de povê acutâ in patouè la météo de shi nô. Continuâ dinse !

Écrit par : jian | 23/03/2013

Gran marci por le brave mèssazho,... l'é fran èstra !!
M'èscuso por ma prononciacion que pa tant brave.. Sara on bocon myo avoué le tin !

Arvi et à bintô..

YoYo des nioles

Écrit par : Lionel | 25/03/2013

Les commentaires sont fermés.