16/11/2016

La COOP "pour moi, pour toi "? non "pour moi, que pour moi, moi, moi,ien pour moi..."

Pas de patois aujourd'hui mais un coup de gueule !!

Le slogan de la COOP vous connaissez :
"pour moi, pour toi" ? (por mè, por tè ?)
Et bien c'est une supercherie ...
Genève, les eaux-vives, rue Montchoisy, mon quartier , populaire (encore), familiale où se côtoient petits et grands, enfants, actifs et retraités, la petite COOP nous joue un mauvais tour.. en l’espace de quelques heures elle remplace plus de la moitié des caisses avec caissières pour y installer 5 caisses « self-service ». Il ne reste que deux caisses avec caissière placées tout au fond, contre le mur, proche du cagibi à cigarettes et alcool.

Non le slogan de la COOP n’est pas « pour moi, pour toi » c’est plutôt « pour moi, tout pour moi, moi, moi, moi rien que moi » , le moi des « obsédés » du rendement , du chiffre d’affaire qui non content de sous payer les paysans, vire maintenant les caissières pour des caisses « self-service » ..tout ça pour plus de fric ..
Sans oublier le moi des pressés qui ne supportent pas d'attendre un peu dans la queue...

Ras le bol ! .
Bien entendu la COOP aura polissé son discours , sa « COM » comme ils disent pour nous expliquer « sans vergogne » qu’il n’y aura pas de licenciement !
(ce que m'ont expliqué les employés ce matin qui n'en croyaient pas un mot..mais qui espèrenet que ce sera la cas..)..l'espoir fait vivre mais pas longtemps...
Nous savons tous que de telles déclarations sont simplement des mensonges, une « Trumpitude » des temps nouveaux..

Oui, ils nous expliqueront qu’il y aura des « gens » pour surveiller, en gros on remplacera mes chères caissières, avenantes, souriantes, aidantes par des gros bras « de la sécurité ».. funeste persepective..

L’automatisation, la mise en algorithme de notre monde croquent des emplois , broient les gens dans leur quotidien ..ça suffit !

Revenons au source : que signifie le verber COOPERER , verbe intransitif qui signifie, Agir, travailler conjointement avec quelqu'un en vue de quelque chose, participer, concourir à une œuvre ou à une action commune. Les managers en tout genre, diplômé en MBA devrait refaire un peu d’étude littéraire, s’intéresser au fond des choses, au sens de la vie.. donc COOP..COOPERER ce n'est pas de mettre des automat à la place des employés ..
"pardonnez leur seigneur ils ne savent pas ce qu’ils font"… et bien si ils savent exactement ce qu’ils font, ils enlèvent le gagne-pain de milliers de personnes… ils ont oublié que le pain se partage.

En ces temps où l’immigré est montré du doigt et traité de voleur d’emplois, les voleurs dans ce cas sont probablement bien Suisse, de bons concitoyens qui se foutent pas mal de ces gens qui ne retrouveront sans doute pas d’emploi …

Elles vont me manquer mes caissières préférées…
hier la poste, aujourd’hui la Coop, demain quoi encore …un robot coop à la place de l’ilotier de la police municipale ? .

Boycottons ces caisses de la misère , ces caisses de la honte…

il paraît même que la COOP ouvrira bientôt à 7h30 le matin pour les gens puissent aller acheter leur pain et croissants..comme si il n'y avait pas de boulangerie !!! mais que fait la commission de la concurrence ???

 

28/10/2016

Ottôbrô més frê(k) que de couthumâ - por los zhôr que vugnont du solè et des niolâ bassâ

 Bonzhô a tuî et totâ

Ceti mê(k) d'ôttobrô éro més [mî] frê(k) que de couthumâ. Adon comènt lo mê(k) de sèttembrô éro més tssô [tssâ] que de couthumâ , ceti mê(k) d'ôttobrô nos a bettâ [mèthu(k)] drê(k) u métèn [mèkten] de l'ôton [l'an-darî].

Nos z-èns yu des coup d'a bisa et tôt-parî prô de nê chu lo sondzon [son-chèrra] des viadzô bas tantqu'a 1000 mètro .

Dièns ceti tèmps -tye, bas planna y'a balyé oun mache de dzelâye.

U mèten du mê(k) d'ottobrô l'oura du midzô et lo vènss (medze-nê ; foehn) a fé crêtre unâ mitâ (oun tchikèta, un bocon) los tempèraturâ. Demâr lo 25 l'oura du midzô [vent du midi] a balyé oun mache de plodze. Y'a surtôt roillâ de Dzenèva tant qu'a Vevey.

 

Ora et tant qu'a demècrô [dumècro] , nos sènt u mèten d'unâ hiotâ prèssion [prèchon], adon y'arêt oun mache de solè u Vâlè, u Val d'Outâ, et lo matèn des niolâ bassâ (stratus) chu lo platè suissô.

Dejô [dezou] lo tèmps pôrrêt s'ènnublâ et balyé quâque plodze.

 

Arevêr et tant qu'a oun atrô viadzô [yadze]

 

Clic inque por acutâ [ahuktâ]

podcast

 

blog_prepa_1.png

 

blog_prepa_2.png

 

12/10/2016

Sorpisâ "une Pub en patois " - Dejô et devèndro du vènss (foehn) et d'a plodze. La demènze du solè.


Bonzhô a tuî,

 

Aprî quasu unâ senanna de bisâ, l'oura va sofflâ depouè lo midzhô. Dejô [dezou] ceti oura du midzhô (sud) va portâ des niolâ et d'a plodze chu la payi francoprovençal. U Vâlès lo vènss (foehn) va sofflâ, adon dièns ceti carô y bayerêt « drèk de nom » [pas tant] de plodze. Devèndrô lo tèmps sarêt adés ennublâ dèns la matenâ avouè oncora quâque rinchaye du jura u platè,mas de l’âtro-la de l’Alpes, chu la Val d’Outâ et lo col du simplon y va franc rolliâ .Unâ veré kuvayu. Dessendo y’arêt tozhô prô de niola et des câre de plodze. La demènze los solè va tornâ u payi, mas bas  planna y’arêt asse-bèn des tsevenu [broyâ]. Por l’èntran de la senanna que vint , y’arêt prô sovènt de niolâ et oun risko de plodze.

 

Arevêre a tuî et totâ et tant qu’a la premîr

 

Por acutâ [ahuktâ] clicâ inque:

podcast

 

« drèk de nom » [très peu , Evolène]

blog_prepa.png

radio_arp.png

Pa oublâ d'acutâ Radio Arpitania : clicâ inque !

 

Unâ rèclamâ en arpitan du vâlès !
T'es bravo lo Julien Besse !!

 

01/10/2016

Sèttembro 2016 èro franc chôd [tssô, tsâss].

 

Bonzhô a tuî,

Ceti mê(k) de sèttembro 2016 sarêt brâvamènt lo mê(k) de sèttembro lo més chôd [tssô, tsâss] u levant et u midjorn [midzhô] d'a Suissa. U Tessin, a tempèraturâ sarêt quasu 2.7° tant qu'a 3 degré de plle qu'la normâ 1981-2010 [meulle-nou-sin-houitante-yon / dou-meulle-djieu].
Bas pèr Genèvâ [Dzenèvâ], nos z-èns yu 2.6 degrés de plle, adon ceti viadzô nos arêns manquâ lo record de sèttembro 1949 [meule-nou-sin-carante-nou] (+2.7°). Bas a Sion [Choun], ceti mê(k) de sèttembro éro mé/mî tsâss que celi de 2006, avouè +3.3° de plle ceti coûp contrô 2.7 èn 2006 [dou-meule-chi].
Por totâ la Suissâ, ceti mê(k) de sèttembro sarêt lo trèjièmo sèttembro lo mé tssô depouès l'entran des observachon èn l'an 1864 [meule-houit-sin-choichante-catrô].

Por lo zhôr que vugnont :
Devèndro y'arêt adés du solè pertôt.
Dessèndo : lo tèmps [tin] va s'ennublô a cha-pou et y balyerêt d'a plodze lo matèn u levant de la Suissa, pouès tôt-parî d'a Savouè u Vâlès et asse-bèn a la Val d'Outâ
Demènze : lo plodze et los niolâ vont s'enmodâ, adon l'aprî-midzhô y'arêt de galè/bravâ/zint rayâ de solè.

Depouès delon et quasu tant qu'a la fin de senanna que vint, y farêt biô avouè quâque niolan [broyâ, tesnevu] chu lo platè.

Arevêre , et tant qu'a la premîr

source

sat_today_visible.jpg

 

16/09/2016

l'ôton / l'an-darî est arvâ - l'automne est arrivé

 Bonzhô a tuî,
Y'avêt grand tèmps qu'avêt pas balyé d'a plodze. Depouè l'èntran du mê(k) de sèttembro, nos z-èns yu quasu que des zornivâ de solè atòs/avouè des tempèraturâ quasu-tropicalâ. Chu lo platè d'a Suissa les davoui/lo dave premîr senanna de sèttembro z-èn étaye les dojièma senanna de sèttembro les més tssôdâ/tssâde depouès 1864.

Adon, ora/yôra lo niolâ sènt arvâ por nos balyér d'a plodze pèrtôt chu nouthron payi(k) Francoprovençal. Y va balyér prô/preû/pròouk de plodze tant qu'a la demènze/dumeïnzu. Delon y balyerêt surtôt des câre de plodze/des rinchâyes decè-delé, et bas a planna/u plan y'arêt dzâ des rayâ de solè. U Val d'Outâ, lo tèmps (tin) sarêt dzâ prô chè et franc biô.
Demâ/dumâ sarêt dzâ bèn galè/bravâ, quasu chè avouè oun biô solè surtôt bas a planna.
Demècrô et dejô/dezô y farêt bîo tèmps, mas a l'arbâ du zhô(r) chu lo platè y porrêt balyér lo premî broyâ/niolân/tsenevu.

Arevêre a totâ et tuî et tant qu'a la premîr 

 

Clicâ inque por acutâ/ahuktâ
podcast

blog_prepa_2.png

 

blog_prepa_1.png